Une volière flottante pour sauver les fuligules malgaches !

Programmes d'élevage, conservation ex situ, conservation in situ...

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar Antoine6259 » Lundi 28 Août 2017 16:49

raphaël a écrit:Tiens, voilà un autre sujet de discussion que j'ai déjà eu avec l'ami Therabu.
Ne pas avoir en son établissement telle espèce, mais agir pour elle dans la nature, et l'illustrer en accueillant une cousine moins menacée, cela vous parait pertinent ou mensonger ? Faut il forcément montrer un fuligule pour que le public se sente plus renseigné ?


Je pense que c'est une bonne chose. Comme je l'ai toujours dit, je ne vois pas réellement le zoo comme un lieu de conservation, mais plutôt de présentation et d'éducation. Je pense que la "vraie" conservation (au sens d'élever pour réintroduire ensuite) se fera toujours largement mieux en dehors du public. Aussi, dans le cas d'espèces menacées ou en danger critique, je préfère savoir les individus préservés in-situ.
Je trouve donc intéressant pour un parc de présenter une espèce voisine (quand ce n'est pas tout simplement une sous-espèce) plus commune, tout en finançant des programmes pour celle qui est en danger.
Et je crois que le meilleur exemple est Doué : On connait l'engagement du parc pour la sauvegarde des girafes au Niger, et même leurs actions auprès des populations locales... Alors qu'ils présentent des girafes du Soudan.
Antoine6259
 
Messages: 4916
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar abel » Mercredi 04 Octobre 2017 10:45

okapi a écrit:Bon, j'ai demandé directement au zoo de Jersey s'ils présentent des pochards de Madagascar. Affaire à suivre...


As-tu eu une réponse okapi ?
abel
 
Messages: 3332
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar raphaël » Dimanche 08 Octobre 2017 21:13

Antoine6259 a écrit:
raphaël a écrit:Ne pas avoir en son établissement telle espèce, mais agir pour elle dans la nature, et l'illustrer en accueillant une cousine moins menacée, cela vous parait pertinent ou mensonger ?


Je trouve donc intéressant pour un parc de présenter une espèce voisine (quand ce n'est pas tout simplement une sous-espèce) plus commune, tout en finançant des programmes pour celle qui est en danger.
Et je crois que le meilleur exemple est Doué : On connait l'engagement du parc pour la sauvegarde des girafes au Niger, et même leurs actions auprès des populations locales... Alors qu'ils présentent des girafes du Soudan.


Je reprends ce sujet que je trouve intéressant à creuser.
L'exemple cité par Antoine n'est pas tout à fait dans le thème, puisqu'en vrai, Doué a cru héberger des girafes du Niger, il a fallu des précisions génétiques pour transformer les peralta en kordofan.
Imaginez, un zoo qui crée une zone Sumatra avec un enclos à tigres, une pédagogie sur le tigre de Sumatra, un soutien au Sumatran Tiger Trust, mais qui accueille dedans des tigres de Tonga. Cela vous choquerait ? C'est un peu mentir tout de même au visiteur, car les Sumatra ont une apparence vraiment différente des autres. Mais pour les fuligules, la différence serait moins visible... Elle reste réelle.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6467
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar Antoine6259 » Dimanche 08 Octobre 2017 23:50

C'est vrai que je n'avais pas pensé au fait que que Doué avait été dans le même cas que Vincennes pour l'identification des girafes.
En revanche, je trouve au contraire l'exemple que tu cites très parlant. Personnellement, alors que je m'intéresse quand même un minimum aux animaux (plus que la plupart des visiteurs lambda), je suis incapable de reconnaitre un pur tigre de Sumatra. Donc le cas que tu décris ne me choquerait absolument pas (tant que l'on ne ment pas aux visiteurs.)
Antoine6259
 
Messages: 4916
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar Vinch » Lundi 09 Octobre 2017 0:17

Antoine6259 a écrit:C'est vrai que je n'avais pas pensé au fait que que Doué avait été dans le même cas que Vincennes pour l'identification des girafes.
En revanche, je trouve au contraire l'exemple que tu cites très parlant. Personnellement, alors que je m'intéresse quand même un minimum aux animaux (plus que la plupart des visiteurs lambda), je suis incapable de reconnaitre un pur tigre de Sumatra. Donc le cas que tu décris ne me choquerait absolument pas (tant que l'on ne ment pas aux visiteurs.)

En principe, le Tigre de sumatra est suffisamment distinct des autres sous-espèces. Mais il est assez variable tout de même, surtout au niveau de sa taille: il existe des grands Sumatra, quasiment aussi grands que des Bengale, dans certaines populations; et des Sumatra très petits dans d'autres populations.
Et certains tigres d'Indochine évoquent assez des Sumatra parce qu'ils sont petits et ont des couleurs assez vives, par rapport à des Bengale.
Mais les rayures larges et nombreuses, l'orange foncé, les touffes de poils aux joues évoquant une petite crinière chez le mâle, son physique moins longiligne et plus en puissance brute rendent quand même le Tigre de Sumatra assez facile à distinguer des autres sous-espèces. C'est, grossièrement parlant, comme si vous aviez à distinguer un jaguar d'un léopard.
Avatar de l’utilisateur
Vinch
 
Messages: 4695
Enregistré le: Jeudi 22 Octobre 2009 19:49

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar Antoine6259 » Lundi 09 Octobre 2017 11:56

Là tu parles quand même en connaisseur Vinch, je ne sais pas ce qu'il en serait pour un visiteur non éclairé. D'autant plus ici que dans l'exemple, on parle de présenter des hybrides qui ont peut-être une part de Sumatra. Et pour la comparaison jaguar/léopard c'est même assez bien trouvé : On se rappelle d'une photo d'un prospectus Nesles où l'on avait des doutes sur l'animal.
Mais dans tous les cas, je ne vois pas de problème. Si l'on reprend l'exemple de Doué, est-ce que quelqu'un s'est vraiment plaint du fait que la sous-espèce présentée n'était pas celle pour laquelle le parc finançait des projets de conservation ?
Antoine6259
 
Messages: 4916
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar okapi » Lundi 09 Octobre 2017 16:30

Poussons le paradoxe encore un peu plus loin: un dispositif pédagogique conséquent avec force textes, photos et vidéos, de la médiation, au service de la protection des grands fauves avec, pour justifier un tel déploiement des... chats de Pallas. Serait-ce pertinent? Je pense qu'à partir du moment où le visiteur ne fait guère de différence entre un jaguar, un léopard et un guépard et à fortiori un ocelot, différencier spontanément un tigre de Sumatra d'un tigre du Bengale (peu courants au demeurant) voire d'un tigre de Sibérie sans parler des nombreux hybrides qui parasitent quand même férocement les problématiques de conservation, il est complexe d'assurer un efficace partage des connaissances et qu'il est bon de "coller" le plus possible à l'espèce présentée versus le message qu'il s'agit de délivrer...
Personnellement, développer une thématique himalayenne avec des espèces qui n'en proviennent pas réellement, ça me questionne un peu...
okapi
 
Messages: 10667
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar Antoine6259 » Lundi 09 Octobre 2017 17:47

Je pense que c'est une question de degrés.
Mais dans un sens, c'est ce que l'on fait déjà avec les plantes. Okapi justement toi qui est sensible à l'esthétique, cela te dérange sur le fond un bel enclos africain (par exemple) qui recréerait la savane avec des graminées et des "acacias" épineux à petites feuilles, mais où on planterait leurs cousins américains qui leur ressemblent ? (Car ceux d'Afrique ne sont pas assez rustiques.)
Pareil pour les bambous. J'imagine mal s'en passer pour recréer une zone consacrée à l'Asie du Sud-Est. Sauf que ceux que l'on utilisera seront originaires de régions plus septentrionales.
Antoine6259
 
Messages: 4916
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar Antoine » Jeudi 02 Novembre 2017 13:04

Un visiteur royal célèbre une nouvelle étape dans les efforts pour sauver le fuligule de Madagascar

Son altesse royale la Princesse Royale, Patronne de Durrell Wildlife Conservation Trust, et le Président Rajaonarimampianina se sont rendus à Antsohihy le 25 octobre 2017 dans le nord-ouest de Madagascar pour ouvrir le Centre d'interprétation de Fotsimaso pour le fuligule de Madagascar. Cet événement marque l'achèvement d'une phase majeure du programme, qui consistait à établir un programme d'élevage sûr et stable afin que les canards puissent être relâchés dans la nature.

Avec une population sauvage de moins de 30 individus, le fuligule de Madagascar, en danger critique d'extinction, est l'un des oiseaux les plus rares de la planète. Il a été pensé pour être éteint jusqu'à ce qu'il ait été redécouvert en 2006, survivant sur un seul lac.

Durrell, le Wildfowl & Wetlands Trust et des partenaires malgaches ont entrepris de sauver cette espèce et de la restaurer dans la nature. Le centre d'Antsohihy a été établi en utilisant des œufs collectés dans des nids sauvages et en 2016, les partenaires ont célébré l'éclosion du 100ème caneton ; qui a triplé la population mondiale.

Le 25 octobre est un jour spécial pour le fuligule malgache; Il y a exactement 8 ans, en 2009, les premiers canetons ont éclos des œufs collectés dans la nature.

La prochaine grande phase du programme consiste à relâcher les canards dans la nature. Un site de rejet a été identifié et les partenaires du projet ont travaillé au cours des trois dernières années pour établir une relation solide avec les communautés qui utilisent le lac.

Comme l'indique une importante étude de recherche, toutes les zones humides de Madagascar sont désespérément dégradées, manquant une grande partie de leur faune, en particulier les invertébrés qui forment la base des réseaux alimentaires qui soutiennent la vie. Les partenaires travaillent d'arrache-pied avec les communautés pour s'assurer que le lac de rejet est protégé et peut être restauré en tant que ressource saine pour les zones humides.

Les canards élevés dans les installations d'élevage d'Antsohihy, maintenant terminées, seront relâchés sur ce lac et constitueront un puissant exemple de la façon dont la sauvegarde de certaines des espèces les plus menacées au monde peut permettre le rétablissement complet de l'écosystème.

Image

Sources : https://www.facebook.com/DurrellWildlif ... =3&theater ; https://www.durrell.org/wildlife/news/r ... r-pochard/

Ca c'est vraiment la classe 8) . Merci Durrell encore une fois !
Antoine
 
Messages: 2319
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Re: Une volière flottante pour sauver les fuligules malgache

Messagepar abel » Jeudi 02 Novembre 2017 18:50

Merci pour le partage !
abel
 
Messages: 3332
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours

Précédente

Retourner vers Conservation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement