Parc des oiseaux 2018

Postez-ici vos comptes-rendus de visites dans les espaces zoologiques français et étrangers...

Re: Parc des oiseaux 2018

Messagepar Molinae » Mardi 07 Août 2018 16:30

Une femelle serpentaire vient d'arriver (FB), à voir....
Pour les becs en sabot, niet !!
2 outardes canepetière l'an dernier, des podarges gris, des motmots houtouc, cacatoès nasique. c'est quand même pas courant comme oiseaux. Ok , ça fait peu vu la collection je te l'accorde.
Molinae
 
Messages: 88
Enregistré le: Jeudi 03 Mai 2018 16:13

Re: Parc des oiseaux 2018

Messagepar dendro63 » Dimanche 19 Août 2018 18:48

Quelques informations glanées suite à ma visitée la semaine passée. Dans le magazine des fidèles du parc, disponible à la boutique du Parc des Oiseaux, on apprend quelques naissances/decès/departs assez intéressants. Pour ce qui est des jeunes visibles dans la maisons des oisillons, seuls deux loris, un cariama et un ibis rouge étaient visibles lors de ma visite.

Image


La maison des oiseaux étant fermée, ses pensionnaires ont rejoint différents endroits du parc. Un coup d'oeil à travers les vitres de l'ancien bâtiment a permis de constater que les anciennes volières semblaient vides. Je ne connais l'avenir de ce bâtiment historique du Parc des oiseaux. Petit tour d'horizons des déplacements que j'ai constaté.
-Perruches splendides, colombes zébrés et diamants mandarin ont rejoint la volière des perruches ondulées dans la cité des perroquet et dont il ne reste que quelques oiseaux.
-Les râles à bec jaunes ont migré dans une volière pénétrante de la cité des perroquets aux cotés de rolliers, choucador, limicoles, calao à bec noir. Même chose pour le groupe de tisserins des buffles.
-Un couple d'Otidiphaps nobles a rejoint la volière tropicale et évolue donc désormais à l'air libre. Les loris fringilaires ont pris place dans un terrarium dans la même volière. De plus le couple de Calao à casque rouge n'est plus présenté en liberté dans cet espace. Les carpophage meunier ont eux aussi disparus de la volière.
-Pour ce qui est des motmots, blongios, causale soleil, roulrouls, ptilopes, tangaras divers, huppes, guêpiers et nombreux autres petits oiseaux de l'ancienne maison des oiseaux, je ne saurais vous dire. De ces, en coulisse ou bien ailleurs...

De même le joli petit groupe (avec reproduction) de cormorans pies semblent avoir quitté la volière australienne. Dommage

Concernant les coq des roches, l'espace de présentation des toucans abrite un couple de la sous espèce du Pérou. Ils ont l'air en forme et le mâle semblait parader. Une seconde femelle est visible dans une volière voisine. Un second couple est présenté dans une volière jouxtant la volière tropicale. Ils ont accès à une volière intérieure mais également à une volière extérieure de belle taille. Là encore, les oiseaux paraissaient bien en forme et le mâle semblait parader.

Les Ortalide du Chaco sont désormais présentées en liberté dans la grande volière du Pantanal plutôt que dans les volières exiguës de la forets des toucans. Ce dernier espace ne présente d'ailleurs plus de tinamous tataupas , ni élégants. Restent des toucans toco, des montagnes, aracaris de Beauharnois, et toucanet à croupion rouge. Je n'ai observé qu'un individu de chaque mais peut être qu'un second se cachait malgré mes trois passages. Corallines chauves et coq des roches complètent la liste des especes présentées ici.

Contrairement à ce qui a été dit sur la volière canyon qui débute la partie Afrique, il reste tout de même bon nombre de fouis rouge mais beaucoup restent dans la volière attenante et non visible au public. J'ai également vu dans cette volière bis les touracos, les cailles de Madagascar et les colious. Seuls les pigeons de Madagascar sont restés invisibles. Je partage cependant l'avis selon lequel la volière parait un peu vide, et les visiteurs ne cessent de le dire. Le fait que l'ensemble du public soit obligé de passer dans cette volière induit deux problématique : tout d'abord les oiseaux sont assez craintifs et de plus lors de forte affluence les sas dans lesquels les gens se tiennent les portes permettent ainsi à certains oiseaux de se sauver potentiellement...

J'ai par ailleurs adoré pouvoir redécouvrir la famille des limicoles européens au travers un petit groupe de combattants variés, chevaliers gambettes, tourne-pierres à collier et barges particulièrement peu craintifs. De même, voir et entendre les francolins à cou jaune chanter dans la volière africaine pénétrante ou bien observer le groupe de huit pintades vulturines déambuler au milieu des cheminements visiteurs sans crainte m'a vraiment ravi.

Autre information qui je crois n'a pas été relayée, l'arrivée d'une femelle messager serpentaire suite à la perte de son mâle dans son parc d'origine.
"Hier (le 06/08, une femelle messager sagittaire âgée de 16 ans et en pleine santé, est arrivée depuis le Puy du Fou dans notre Parc. Elle partagera la volière d’un des mâles déjà présents sur le site de l’Afrique en Mosaïque.
Ayant déjà eu des poussins à plusieurs reprises, nous espérons que la cohabitation se passera pour le mieux et que nous pourrons célébrer la naissance de petits serpentaires à la prochaine saison."
dendro63
 
Messages: 174
Enregistré le: Jeudi 19 Février 2009 17:30

Re: Parc des oiseaux 2018

Messagepar Therabu » Lundi 20 Août 2018 8:32

Merci beaucoup dendro63 pour ce compte rendu détaillé de ta visite !
Therabu
 
Messages: 2792
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10

Re: Parc des oiseaux 2018

Messagepar dendro63 » Lundi 20 Août 2018 21:56

Veuillez m'excuser pour les erreurs d'inattention qui se sont glissées dans le message précédent, tout comme pour les nombreuses erreurs sur les noms d'espèces. Je n'ai pas été assez vigilant et l'ordinateur a changé automatiquement les noms d'oiseaux trop peu communs à son goût...
dendro63
 
Messages: 174
Enregistré le: Jeudi 19 Février 2009 17:30

Précédente

Retourner vers Comptes-rendus de visites

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Tigre en mouvement