Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Taxonomie, éthologie... Voici le lieu de vos échanges animaliers !

Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Messagepar abel » Samedi 24 Décembre 2016 19:45


Un documentaire en gestation sur le vison

Ex-élèves de l'Iffcam, Nicolas Goudeau-Monvois et Frédéric Labie, 28 ans tous les deux, travaillent depuis deux ans et demi sur un documentaire consacré au vison d'Europe, produit par Fifo Distribution. Point d'étape avec le coréalisateur Nicolas Goudeau-Monvois avant la finalisation hypothétique de ce 52 minutes, prévue pour fin 2017.

• Pourquoi vous êtes-vous "attaqués" au vison d'Europe, sujet difficile à filmer s'il en est ?
Nicolas Goudeau-Monvois. Parce que c'est une espèce qui n'est connue que pour sa fourrure et dont l'aire de répartition est passée de dix à quatre départements en France en peu de temps. On ne sait pas vraiment évaluer ses effectifs – 400 selon les dernières estimations – et l'objet du plan national d'action dont elle fait l'objet est justement de mieux le connaître. On identifie en revanche très bien les causes de sa mortalité, multiples : assèchement des zones humides, fragmentation du territoire, artificialisation des berges, pollution des eaux, concurrence du vison d'Amérique, qui exploite la même niche écologique…

• Comment s'articule votre film ?
N. G.-M. : Un élan est en train de se créer autour de cette espèce, qui est le mammifère le plus menacé d'Europe, et nous filmons certains des principaux acteurs de cette mobilisation : Julien Steinmetz, coordinateur du plan national d'action au sein de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, est le fil conducteur de la narration ; Emmanuel Mouton, qui s'apparent à un héros solitaire, a créé le premier élevage à Calviac, dans le Périgord ; Pierre-Jean Albaret, le vétérinaire en charge du centre de reproduction du vison d'Europe, à Chizé, dans les Deux-Sèvres, figure aussi parmi les personnages centraux. Nous y avons filmé l'arrivée d'une dizaine d'individus estoniens, en septembre dernier. Mais pour l'instant, aucune gestation n'a abouti. Or, la femelle n'est réceptive que trois jours par an et très agressive avec le mâle ! Nous avons aussi tourné lors de la première campagne de piégeage de visons d'Amérique, qui a commencé en octobre, dans les marais de Brouage, en Charente-Maritime.

• La seconde partie du film est une réflexion plus large sur les méthodes de conservation…
N. G.-M. : Ça ne sert à rien de relâcher des visons d'Europe dans la nature si les causes qui les ont décimés ne sont pas résolues. Le déclin est particulièrement rapide pour cette espèce, nous avons pu le constater en deux ans et demi de préparation. Il pose la question de la place que nous accordons en France au monde sauvage, notamment aux animaux "invisibles". C'est pourquoi nous souhaitons donner une dimension supplémentaire au film en interrogeant la philosophe de la biodiversité Virginie Maris, le biologiste Gilles Bœuf ou des personnages publics comme Nicolas Hulot ou Jacques Perrin…

• Filmerez-vous le vison d'Europe dans la nature ?

N. G.-M. : Un cinéaste animalier l'a traqué un mois entier en Espagne pour une quinzaine de secondes utilisables ! Donc on ne va pas déranger cette espèce, d'autant plus que la confusion possible, sur le terrain, avec le putois, induit en erreur même les plus grands experts. Nous allons en revanche le filmer dans une île d'Estonie, Hiiumaa, un laboratoire à ciel ouvert où il a été réintroduit et où le vison d'Amérique a été éradiqué.

Propos recueillis par Catherine Levesque.

Note de la production : Produire un film relève toujours du challlenge. Pour ce documentaire, les auteurs ont obtenu du conseil régional de la Nouvelle Aquitaine une aide à l'écriture. Fifo bénéficie d'ores et déjà d'un soutien de la part d'EDF. D'autres partenariats sont indispensables pour mener à bien ce projet. Fifo compte en particulier sur la confirmation de l'engagement d'une chaîne de télévision.


Teaser du film, avec des passages tournés à Calviac et Zoodyssée: https://vimeo.com/194090877

Source: newsletter du FIFO-Festival International du Film Ornithologique de Ménigoute (79).
abel
 
Messages: 3295
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours

Re: Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Messagepar NathanGil » Dimanche 25 Décembre 2016 14:54

Merci Abel ! Ce documentaire à l'air très intéressant et fait passer un beau message de conservation...Bravo aux réalisateurs ! Hâte de découvrir le résultat final !
Avatar de l’utilisateur
NathanGil
 
Messages: 796
Enregistré le: Dimanche 28 Février 2016 13:23
Localisation: Alpes-Maritimes

Re: Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Messagepar raphaël » Dimanche 25 Décembre 2016 22:29

Merci Abel !
La bande annonce est vraiment très bien faite, ce qui est rare.
Le documentaire s'annonce passionnant, sur un sujet tout aussi épineux et intéressant.
La situation du vison est bien critique, et la mobilisation est rare.
En Aquitaine où je réside, on n'hésite pas à construire stades de foot, lignes de train et golfs municipaux sur son lieu de vie...
Pourvu que les consciences se réveillent.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6439
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Messagepar okapi » Mardi 27 Décembre 2016 23:17

Beau projet! Mais il faudrait que l'auteur du sujet bosse sérieusement les intertitres: syntaxe et orthographe sont deux éléments importants pour être crédible vis-à-vis des financeurs et là, pour le coup, c'est très moyen en terme de français écrit.
Sinon, évidemment, l'image est belle et le propos essentiel.
okapi
 
Messages: 10565
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Messagepar abel » Mardi 10 Octobre 2017 18:04

Calviac-en-Périgord (24) : la protection du vison d’Europe s’organise

C’est le petit carnivore le plus en danger d’extinction au monde.

Emmanuel Mouton, directeur et fondateur de la Réserve zoologique de Calviac-en-Périgord, en Dordogne, a accueilli lundi 2 octobre les acteurs de la conservation du vison d’Europe : Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), naturalistes, piégeurs agréés et technicien du Conseil départemental, notamment. Rappelons que le site de Calviac abrite un des deux élevages conservatoires français pour contribuer à la réintroduction de l’espèce en milieu naturel.

Ce soir-là, c’est Léiu, la mascotte de l’espèce visible dans son enclos à la réserve, qui a fait l’objet de toutes les attentions. Plutôt solitaire et nocturne, c’est en fin de journée qu’il sort sa frimousse. Sa présence sur le site permet de sensibiliser les visiteurs, loin d’imaginer qu’il est le petit carnivore le plus en danger d’extinction au monde.

Prise de conscience

Cette rencontre a d’ailleurs été l’occasion de faire le point sur les actions de protection et de sauvegarde du mustélidé. Les spécialistes sont optimistes, car les institutionnels prennent enfin conscience des enjeux de la préservation de l’espèce. La préoccupation est d’autant plus grande que sa reproduction est aléatoire.

Il ressort des interventions que l’activité humaine est principalement responsable de son extinction. Son cousin, le vison d’Amérique, nuit également à sa réintroduction car en milieu naturel, il prend systématiquement le dessus. Pour contrôler sa prolifération, Thomas Ruys, animateur du réseau Vison d’Europe, a présenté un capteur à empreintes qui permet de repérer ses passages pour organiser sa capture.

Unanimement, les experts reconnaissent que la clé de la réintroduction du vison d’Europe demeure avant tout la préservation de son habitat. Une intervention en direct avec Tiit Maran, coordinateur du programme d’élevage européen et initiateur de la réintroduction du vison d’Europe en Estonie, a permis d’échanger sur les techniques.

Nicolas Goudeau-Monvois et Frédéric Labie ont filmé les échanges pour les intégrer à un film qu’ils réalisent et dont la sortie est prévue fin 2017.


Image
Au centre, sous le tunnel, un capteur d’empreintes garni d’argile permet de repérer les passages du vison d’Amérique, qui nuit à son cousin européen. Copyright Sandrine Mercèdre.


Source: Sud-Ouest.

Grâce à l'implication d'acteurs comme Calviac, les choses avancent petit à petit pour le vison d'Europe. Les solutions mises en place ne sont pas parfaites (élimination simple des visons d'Amérique), mais pour le vison d'Europe, l'avenir s'éclaircit un peu.
Quant au film sur le vison, je l'attends avec impatience !
abel
 
Messages: 3295
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours

Re: Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Messagepar abel » Jeudi 14 Juin 2018 17:24

Des nouvelles de ce projet de documentaire ! Un financement participatif vient d'être lancé sur Ulule pour terminer le film mais aussi pour pouvoir le diffuser auprès du plus grand nombre. L'objectif est de réunir 6 000 € en 41 jours.

Voici le lien: https://fr.ulule.com/levisondeuropedernierechance/

A quoi va servir le financement ? A terminer ce film ! composition de la musique, habillage, achat d'archives à l'INA...
Mais aussi...
A éditer un DVD pour diffuser et sensibiliser le plus largement possible aux problèmes de la conservation !
A diffuser sur le Web, les chaînes TV...
Mais surtout..
A convaincre avec des conférences, des projections, des expositions !
Avec ce projet nous vous proposons de découvrir les artisans de la biodiversité, dans leur quotidien, sur le terrain. Leurs convictions profondes, leur investissement citoyen,leurs causes, s’expriment à travers leur travail. Passionnés, diplômés, ils ont parfois mis «entre parenthèses» la possibilité d’une «carrière» pour se consacrer, grâce à leur travail, à leur passion.
abel
 
Messages: 3295
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours

Re: Un documentaire sur le vison d'Europe en gestation

Messagepar Therabu » Jeudi 14 Juin 2018 20:26

Merci abel de continuer à relayer ces informations ! J'espère sincèrement qu'ils réussiront à éveiller les consciences et favoriser la survie de la population française.
Therabu
 
Messages: 2693
Enregistré le: Vendredi 30 Mai 2008 16:10


Retourner vers La faune dans le milieu naturel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Tigre en mouvement