Faune d'Equateur

Taxonomie, éthologie... Voici le lieu de vos échanges animaliers !

Re: Faune d'Equateur

Messagepar Antoine6259 » Dimanche 16 Juin 2019 9:06

Dans les faits, je ne sais pas si les animaux sont réellement strictement nocturnes ou diurnes dans la nature ? Surtout dans les forêts qui sont généralement assez sombres même en journée ?
Antoine6259
 
Messages: 5595
Enregistré le: Dimanche 16 Décembre 2007 13:53

Re: Faune d'Equateur

Messagepar Thibaut » Dimanche 16 Juin 2019 11:40

J'ai peu de cas de comparaisons et d'expérience mais une coordinatrice avec 20 d'expérience m'expliquait que le paresseux était nocturne. Il pouvait avoirquelques phases d'activité notamment en début d'après-midi mais son comportement a l'air similaire à la loutre (du moins néotropicale). C'est à dire nocturne avec des phases d'activité en journée, principalement le matin, le tout début d'après-midi et le crépuscule.
Le fait qu'il fasse sombre ne change je pense. Quand je l'ai vu réveillé c'était souvent à la même heure qu'il fasse sombre ou pas. Après encore une fois je n'ai pas encore assez d'expérience pour affirmer mais je vous part de mon ressenti et des informations que j'ai pu apprendre.
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1602
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Faune d'Equateur

Messagepar raphaël » Dimanche 16 Juin 2019 21:29

Il y a bien évidemment des animaux strictement nocturnes, d'autres diurnes dans la nature, ce ne sont pas des caractères qui apparaissent spontanément en captivité.
Cela dit, beaucoup d'animaux ont naturellement des phases d'activité très liées au lever du jour puis à son coucher, quand les températures sont moins fortes, la luminosité aussi.
Cela peut varier aussi régionalement et selon les saisons, en fonction des ressources disponibles à exploiter.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 7051
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Faune d'Equateur

Messagepar Thibaut » Lundi 24 Février 2020 12:59

Merazonia annonce avoir construit pour son plus grand enclos pour accueillir 2 jaguarondis venant d'un zoo. Ils feront l'objet d'un plan de réintroduction.
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1602
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Faune d'Equateur

Messagepar Thibaut » Samedi 28 Mars 2020 15:21

Article de Guardian au sujet de Merazonia et du covid19.

Les centres de sauvetage de la faune peinent à traiter les espèces menacées d'extinction lors d'une épidémie de coronavirus

Jeudi dernier, Louisa Baillie a parcouru le chemin de terre de cinq kilomètres qui relie sa maison de la jungle dans la forêt amazonienne à la route principale. À la jonction, elle s'est garée, parcourant le reste du chemin jusqu'à Mera, une ville d'environ 8 000 habitants.

Après avoir rempli son sac à dos de fruits et légumes de vendeurs locaux, elle a attrapé des feuilles et s'est mise à cueillir des termites sur les arbres le long de la route, en les fourrant dans un seau contenant de petits fragments de nids d'insectes. Baillie travaille comme vétérinaire à Merazonia, un centre de sauvetage d'animaux sauvages en Équateur. Les termites étaient en train de dîner pour Andy le fourmilier, un bébé récemment confisqué à un poste de contrôle de la police.

"Normalement, nous faisons les courses deux fois par semaine, mais pour le moment, il est assez difficile de se déplacer", a-t-elle expliqué par téléphone en jetant des feuilles succulentes dans la bouche d'un bébé paresseux blotti contre un ours en peluche. Le jeune était tombé d'un arbre il y a quelques semaines et était maintenant en voie de guérison. "Maintenant, nous essayons de faire des achats plus réguliers et plus petits, d'aller dans le village et de voir ce que nous pouvons ramasser au fur et à mesure."

Quelques jours plus tôt, l'Équateur avait commencé à restreindre les déplacements à l'intérieur du pays pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Avec une centaine d'animaux dans le centre de sauvetage, dont des capucins, des tamarins et des singes hurleurs, des kinkajous et un puma, Merazonia fait face à un avenir incertain. La plupart des animaux ici ont été confisqués du commerce illégal d'espèces sauvages en Amérique du Sud et beaucoup ne peuvent pas être retournés à l'état sauvage. Une grande partie du financement du centre provient du tourisme bénévole. Mais avec les frontières fermées à tous les voyageurs étrangers, cela ne durera pas longtemps.

"Nos opérations quotidiennes dépendent des frais que les bénévoles paient, ce qui couvre le coût de la nourriture et des médicaments pour les animaux", a déclaré Baillie. Bien que certains volontaires soient bloqués en Équateur depuis la fermeture des frontières le 16 mars, "dès l'ouverture des frontières, presque tout le monde rentrera chez lui".

Alors que le coronavirus se propage d'un pays à l'autre, perturbant les voyages mondiaux et l'économie, les centres de sauvetage de la faune ont du mal à joindre les deux bouts. Le Centre de protection des orangs-outans de Kalimantan, la section indonésienne de Bornéo, a temporairement fermé ses portes afin de minimiser la propagation du virus. D'autres, comme Merazonia, comptent sur le tourisme pour s'occuper de leurs animaux. Depuis la fermeture de Wuhan en Chine en janvier, le nombre de visiteurs a chuté dans les centres fauniques d'Asie.

Traduit avec google translate
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1602
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Faune d'Equateur

Messagepar raphaël » Lundi 30 Mars 2020 11:42

Période difficile pour les centres de soins...
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 7051
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Faune d'Equateur

Messagepar Thibaut » Lundi 30 Mars 2020 12:06

Tout dépend des centres de soins. Merazonia vit de l'ecotourisme avec ses ecovolontaires l'impact est forcément grand. Pour les centres de soins en France c'est différent, l'activité ralentit beaucoup. Les équipes sont réduites, le problème est surtout est-ce que les financements publiques continueront de tomber après la crise? Certains pourraient perdre des partenaires et à l'image des projets de conservation perdre des dons de particuliers.
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1602
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Précédente

Retourner vers La faune dans le milieu naturel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement