un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Taxonomie, éthologie... Voici le lieu de vos échanges animaliers !

un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar nico » Dimanche 29 Décembre 2019 17:49

Des milliers de marsupiaux auraient été décimés par les incendies au nord de Sydney, alors que les températures sont toujours au plus haut et les incendies véhéments.

Une course contre la montre se poursuit en Australie, où d’immenses incendies ravagent des hectares depuis des semaines. Dans le sud-est du pays, la journée de lundi présente un « risque extrême », selon les autorités. Mardi pourrait être pire encore, en raison de la température, toujours très élevée, des vents violents et très changeants qui continuent de peser.

Ces incendies - près de 5 millions d’hectares de bush ont brûlé depuis début septembre -, sont responsables d’une véritable tragédie animalière. En Nouvelle-Galles du Sud, près de 30 % des koalas auraient disparu dans les flammes. Cet animal emblématique baptisé « paresseux australien » n’a pas la rapidité des kangourous pour fuir. Pire, son refuge naturel en cas de danger est la cime des arbres, ce qui l’expose aux fumées et aux flammes.

Cette évaluation, faite par la ministre fédérale de l’Environnement sur la radio ABC, Sussan Ley, basée sur la perte de leur habitat, devra être confirmée mais ici et là, le bilan est plus grave : dans le parc national du lac Innes, par exemple, 350 koalas morts ont été recensés sur une population de 600 mammifères.

Début novembre, Cheyne Flanagan, la directrice de l’hôpital vétérinaire de Port Macquarie, affirmait que plus d’un millier de koalas avaient péri dans les incendies depuis septembre. Le 10 décembre, elle mettait en garde contre la disparition de 85 % de la population, soit immédiatement, soit dans les mois à venir du fait de la destruction de leur habitat naturel, soit de l’appauvrissement génétique de la race.
Les koalas réclament à boire
Vendredi, sur la radio locale ABC, la ministre de l’Environnement a annoncé un plan de 6 M$ australiens (3,75 M€) pour à la fois tracer des corridors pour protéger les koalas, et favoriser le retour à la vie sauvage des marsupiaux actuellement soignés. Créée fin octobre, la cagnotte de soutien à l’hôpital des koalas de Port Macquarie a réuni à ce jour 2,18 M$ australiens (1,36 M€). Une partie de cet argent a déjà permis d’installer cent points d’eau dans les zones sinistrées en Nouvelle-Galles du Sud.

De nombreuses images circulent sur les réseaux sociaux de koalas réclamant à boire à des sapeurs-pompiers, des secouristes, ou même des cyclistes.

S’ils sont emblématiques du pays-continent, et déjà menacés par la disparition de leur biotope, les koalas ne sont qu’une espèce parmi toutes celles qui ont souffert des incendies. Des environnementalistes de l’université de Sydney estiment à 480 millions d’animaux, mammifères, insectes, oiseaux, reptiles, directement et indirectement tués par les incendies depuis septembre.


Source : https://www.msn.com/fr-fr/news/environn ... ar-BBYqQEN
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3714
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar Philippe » Mardi 31 Décembre 2019 9:05

Incendies en Australie : il y a un risque de disparition des koalas " s'il n'y a pas de mesures spécifiques ", craint un vétérinaire

Entre 5.000 et 8.000 koalas ont péri dans les incendies qui ravagent le pays, selon le gouvernement australien. " Un vrai problème" , selon le vétérinaire Baptiste Mulot.

L'Australie est fortement touchée par des incendies. Des centaines de feux de forêts brûlent actuellement à travers l'île-continent et des milliers d'habitants ont été évacués. Depuis septembre, les feux ont détruit plus de trois millions d'hectares et près d’un tiers de la population de koalas des régions touchées, sur la côte est, aurait déjà péri dans les flammes.

" C'est un coup sévère et si derrière il n'y a pas de mesures spécifiques qui sont prise par le gouvernement australien, ce sera compliqué pour la population de koalas de redémarrer ", a estimé lundi 30 décembre 2019 sur Franceinfo Dr Baptiste Mulot, chef vétérinaire du Zoo-parc de Beauval (Loir-et-Cher), et spécialiste des koalas.

L'Australie est frappée par une vague de chaleur et des incendies particulièrement précoces et violents. Qu'est ce qui fragilise les koalas ?
Baptiste Mulot : " Ce sont surtout les incendies. Ils vivent dans les arbres et vont avoir tendance à monter pour se protéger des prédateurs au sol. En cas d'incendie, ils se retrouvent pris au piège dans leurs arbres et vont brûler sur place. Il y a une destruction de leur habitat et de leur alimentation, puisqu'ils habitent dans les eucalyptus dont ils mangent les feuilles. "

Dans une vidéo, on a vu un koala s'approcher d'hommes pour avoir de l'eau. Est-ce fréquent ?
" Ce qui est marquant dans ces images c'est qu'un koala ne boit pas, normalement. Il ne s'hydrate qu'à partir de l'eau contenue dans les feuilles d'eucalyptus ou de la rosée qui s'y dépose. Un koala qui va boire quelque part, que ce soit dans une mare, une piscine ou à la gourde d'un cycliste, c'est très marquant parce que cela veut dire qu'il y a un vrai problème. "

Qu'en est-il de leur habitat naturel ?

" Il est détruit par le feu et il était déjà extrêmement réduit : la déforestation pour l'agriculture et le réchauffement climatique en faisaient déjà un animal menacé. Il faut savoir que la population de koalas a diminué de 50% ces 15-20 dernières années à cause de la destruction de l'habitat. "

Ces incendies peuvent-être un coup fatal ?

" C'est une population qui a été détruite pour sa fourrure et qui a réussi à repartir. Mais là, c'est un coup sévère et si derrière il n'y a pas de mesures spécifiques qui sont prise par le gouvernement australien, ce sera compliqué pour la population de koalas de redémarrer. "
Source : France Info.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar okapi » Mardi 31 Décembre 2019 10:11

Merci Philippe! J'ai entendu cette interview et en préambule, Baptiste Mulot a bien précisé qu'il ne s'agissait pas de l'ensemble de la population des koalas australiens, mais d'un tiers de ceux présents dans la région la plus touchée par les incendies. Le journaliste a gentiment bien voulu acquiescer, mais a poursuivi sur sa lancée jusqu'au bout de l'entretien sans préciser davantage les choses. Le sensationnalisme a parfois la vie dure...
okapi
 
Messages: 12063
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar Philippe » Mardi 31 Décembre 2019 12:04

Je me permets de partager le lien vers un article évoquant précisément la question de l'hydratation des koalas dans le milieu naturel notamment lors des périodes de sécheresse :
http://biofaune.canalblog.com/archives/ ... 24188.html
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar nico » Vendredi 03 Janvier 2020 19:54

Un directeur de zoo emporte un tigre chez lui pour le sauver des feux de forêt en Australie

Image

«Il a des petits singes qui se trouvent dans sa maison, il a aussi un panda dans une autre chambre et un tigre dans son jardin, à l’arrière», a indiqué à BBC Sara Ang, gardienne animalière de la réserve animalière de Mogo, au sud-est de Canberra.

La réserve est la plus grande réserve de primate du pays. Depuis mardi elle est attaquée par les feux de broussailles.

Depuis ce jour, les gardiens ont dû rassembler les quelque 200 animaux, dont des girafes, des rhinocéros, des lions et des zèbres, que compose le parc afin de les amener dans des refuges pour les mettre en sécurité.

«Tous les animaux qui ont besoin d’être en intérieur sont en intérieur», et ceux dans les clôtures ont des espaces assez grands pour ne pas être mis en danger par les feux, a ajouté Sara Ang.

Mais certains individus demandent des soins particuliers, d'où leur délocalisation chez le directeur.

Jeudi, les autorités ont émis un avis d’évacuation de la zone de Mogo, mais les gardiens sont restés sur place afin de protéger les animaux.

Le directeur du zoo, Chad Staples, a expliqué à BBC que la situation est «apocalyptique» et que «cela ressemble à l’Armageddon.»

Selon lui, son équipe qui travaille pendant des heures, jour et nuit, a fait des efforts héroïques pour sauver le parc.

Source : https://www.journaldemontreal.com/2020/ ... -australie
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3714
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar nico » Vendredi 03 Janvier 2020 19:59

Mais encore :

Incendies en Australie: les animaux d'un zoo sauvés in extremis des flammes

Depuis début septembre, la partie est de l'Australie est en proie à de violents incendies qui, attisés par de forts vents, ont déjà causé la mort de 11 personnes et provoqué d'incalculables dommages matériels.

De plus, l'imposant sinistre a laissé de nombreuses séquelles sur la faune et la flore locales puisque dans la région de Sydney, près d'un koala sur trois, une espèce menacée, aurait péri.

Ces dernières heures, c'est le Mogo Zoo, situé dans la province de Nouvelle-Galles du Sud, qui a été menacé, relate le média 9 News. L'établissement, qui héberge de nombreuses espèces de girafes, zèbres, guépards, mais aussi des panthères des neiges, a été encerclé par les flammes, offrant de spectaculaires clichés du brasier.

Les animaux hors de danger
Miraculeusement, aucun animal n'a été blessé, grâce au travail du personnel du zoo, qui est parvenu à mettre les pensionnaires à l'abri du feu, et qui a combattu les flammes de manière héroïque.

"Nous avions du personnel dans tous les coins pour nous assurer que tout le monde et chaque animal était en sécurité", a déclaré Chad Staples, directeur des sciences de la vie de Featherdale, prestataire des lieux.

Pour autant, tout danger n'est pas écarté et le feu est, à l'heure actuelle, hors de contrôle dans la région. Ce lundi déjà, de nombreux locaux et touristes ont du être déplacés en raison des flammes et beaucoup n'ont eu d'autre choix que de trouver refuge sur une plage voisine.


Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/mon ... ar-BBYve7Q
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3714
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar Philippe » Lundi 06 Janvier 2020 17:18

Incendies en Australie : le message de soutien du parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine

L'Australie est plus que jamais en proie aux flammes qui ravagent chaque jour un peu plus le pays. Sur place, les pompiers luttent contre les incendies comme ils peuvent, souvent au péril de leur vie. Trois d'entre eux sont décédés en intervention ; 21 civils ont aussi perdu la vie.

L'autre versant de la catastrophe, c'est la mort de 500 millions d'animaux dans un pays connu pour la très grande diversité de sa flore, d'autant que 85% des espèces sont endémiques, c'est-à-dire qu'elles ne vivent et ne survivent qu'en Australie. Sur les réseaux sociaux, l'espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine a communiqué sur la catastrophe pour expliquer les effets de l'incendie sur l'écosystème australien et pour renvoyer vers des organismes qui, sur place, font tout pour sauver les animaux menacés par les flammes.

Jean-Christophe Gérard est vétérinaire au zoo de Saint-Martin-la-Plaine : " On se dit que c'est impossible que tant d'animaux aient disparu mais c'est la triste réalité. On se retrouve un peu impuissant, à des milliers de kilomètres de l'Australie. On a donc voulu sensibiliser car il y a des associations là-bas qui essaient de sauver les animaux, de les sortir des flammes, de guérir les brûlures qu'ils ont subi.
On a l'habitude de venir en aide aux animaux mais là, avec la distance et tout ce qu'il se passe, c'est impossible qu'on fasse quelque chose concrètement pour les aider, à part soutenir les associations financièrement, matériellement. On ne pourrait jamais accueillir les animaux, ils ne supporteraient pas le voyage car, s'ils sont pris en charge, c'est qu'ils sont dans un très mauvais état.
"
Source : France Bleu Auvergne-Rhône-Alpes.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar Philippe » Lundi 06 Janvier 2020 17:20

Le zoo biblique de Jérusalem va apporter son aide en Australie pour répondre aux incendies qui sévissent en faisant don de fournitures médicales vétérinaires destinées à être utilisées dans la région d'East Gippsland à Victoria, a rapporté dimanche le JPost.

L'argent collecté sera utilisé pour acheter des fournitures médicales en Australie, qui seront envoyées à des volontaires qui aident actuellement la faune.
Source : I24News.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar nico » Mardi 07 Janvier 2020 20:33

En Australie, cette famille a sauvé plus de 90 000 animaux des flammes

480 millions d'animaux auraient péri à cause des incendies survenus en Australie. Depuis le mois de septembre, la famille Irwin fait tout son possible pour les sauver des flammes.

Alors que le monde découvre progressivement l'horreur des incendies en Australie, le bilan continue malheureusement de s'alourdir. Si les incendies ont déjà détruit près de 6 millions d'hectares, 480 millions d'animaux auraient également péri dans les flammes. Sur les réseaux sociaux, des images post-apocalyptiques, sur lesquelles on voit giser des milliers de cadavres d'animaux calcinés, témoignent de la véritable catastrophe naturelle qui touche le pays depuis le mois de septembre. Dans une mobilisation sans précédent, les Australiens font alors tout leur possible pour sauver leurs terres et leurs animaux. C'est le cas de famille Irwin qui a déjà sauvé plus de 90 000 animaux des flammes. Celle-ci possède notamment l'Australia Zoo Wildlife Hospital, qui accueille tous les animaux blessés pour tenter de soigner au mieux leurs brûlures.

Bindi, la fille de Steve Irwin - qui n'est autre que le fondateur de l'hôpital - s'est exprimée sur la situation sur son compte Instagram. "Avec tant d'incendies dévastateurs en Australie, mon cœur se brise pour les gens et la faune qui ont tant perdu. Je voulais vous faire savoir que nous sommes en sécurité. Il n’y a pas d'incendie près de l'hôpital ou de nos propriétés de conservation. Notre hôpital pour animaux sauvages est plus occupé que jamais, ayant officiellement traité plus de 90 000 patients. Mes parents ont dédié notre Australia Zoo Wildlife Hospital à ma belle grand-mère. Nous continuerons de l’honorer en étant des guerriers de la faune et en sauvant autant de vies que possible.", a-t-elle déclaré, déterminée à faire tout son possible pour sauver la maximum de vies animales.

Un endroit sécurisé pour les animaux
L'Australia Zoo Wildlife Hospital est actuellement l'un des lieux les plus sûrs pour les animaux et la famille Irwin s'engage à sauver le maximum d'entre eux. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas... Bindi Irwin a en effet partagé une photo d'un opossum brûlé qui a été admis au sein de leur établissement et qui n'a pas survécu à ses blessures. "Blossom l’opossum a été admis au Australia Zoo Wildlife Hospital après avoir été pris au piège dans l’un des feux de forêt qui brûlaient dans d’autres parties du Queensland. Nous avons une équipe incroyable qui travaille jour et nuit pour protéger les magnifiques animaux comme Blossom. Malheureusement, elle n’a pas survécu.", a-t-elle écrit en légende d'un cliché de l'animal. Depuis le début des incendies, le travail, l'engagement et la détermination de la famille Irwin suscite l'admiration du monde entier.

Source : https://www.aufeminin.com/news-societe/ ... 08583.html
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3714
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar nico » Mardi 07 Janvier 2020 20:35

Incendies en Australie : comment le parc animalier du PAL (Allier) compte aider les espèces menacées

Un demi-milliard d’animaux auraient été tués en Australie depuis le début des incendies. Une catastrophe pour la biodiversité. Au PAL, dans l’Allier, la fondation de préservation des espèces pense déjà aux aides qu’elle pourrait apporter aux associations locales.

Depuis quelques semaines, les images des koalas au milieu des flammes secourus par des habitants ou des touristes, défilent devant nos yeux. Cinq cents millions d’animaux auraient péri dans les incendies qui ravagent l’Australie depuis le mois de septembre.

"Ce genre d’épisode peut faire basculer l’espèce vers un statut vulnérable"
La fondation du PAL, dans l’Allier, qui aide à la préservation des espèces en voie de disparition, voit ces incendies comme une catastrophe pour la biodiversité de la planète. « Les oiseaux peuvent facilement échapper aux feux, explique Nicolas Géli, responsable zoologique au PAL. Mais il y a des kilomètres de fumée et c’est une perte de leur milieu de vie, de leur habitat, ils ne peuvent pas se nourrir. Et c’est une réaction en chaîne. Le cacatoès n’est pas une espèce en voie de disparition, dans certaines zones il peut même être considéré comme envahissant. Mais ce genre d’épisode peut faire basculer l’espèce vers un statut vulnérable ».

Pour les associations locales, la priorité actuelle est de sauver les animaux qui leur ont été amenés. « Les wallabies ne sont pas en voie de disparition, mais l’impact de l’homme sur l’espèce, par exemple sur les routes dans ce pays, est déjà important. Et ces incendies n’arrangent rien. Par contre, le koala est la grande victime : il ne se reproduit pas beaucoup et se déplace lentement, il n’a pas la possibilité de s’échapper. Et il y a des tas d’espèces de rongeurs, des oiseaux, des reptiles, dont on ne parle pas », continue Nicolas Géli.

Vers un programme européen de réintégration des espèces ?
En Australie, plus de 80 % des espèces sont endémiques, c’est-à-dire que ces espèces sont naturellement présentes sur ce territoire. « On va rester attentifs dans les prochaines semaines, ajoute le responsable zoologique. Avec l’association des parcs zoologiques européens, il y aura des discussions. Les parcs pourront peut-être mettre en place un programme de réintégration de certaines espèces en Australie. Mais le territoire est très frileux sur ce genre de démarche à cause des risques de maladie. Cette solution peut faire plus de mal que de bien ».

Des aides matérielles, financières et humaines
Les animaux qui auront été soignés et sauvés devraient être relâchés dans les zones qui n’ont pas été touchées. « Ca va prendre du temps. Mais on va étudier la question pour essayer de répondre aux demandes d’aide des associations australiennes. On pourra envoyer des aides matérielles, financières et humaines ».

Ces incendies pourraient contribuer à l’extinction de certaines espèces déjà en difficulté. Il faudra du temps pour que la faune et la flore s'en remettent et pour que les animaux soient déplacés et réintroduits dans leur milieu naturel.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 70989.html
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3714
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar nico » Mercredi 08 Janvier 2020 20:49

Le parc australien de Carcassonne se mobilise pour les bébés kangourous victimes des incendies

Le Parc Australien de Carcassonne se mobilise pour relayer l’appel au secours lancé par l’ARC (Animal Rescue Collective) sur internet depuis l'Australie. Il s'agit de fabriquer des poches en tissu pour héberger les bébés kangourous orphelins victimes des incendies dramatiques qui ravagent le pays depuis le mois de septembre.
Les chiffres dépassent presque l'entendement sur cette île continent quatorze fois plus grande que la France, où de gigantesques incendies de brousse ravagent le sud-est du pays depuis le mois de septembre: huit millions d’hectares en feu (80 000 km²), soit près de 10 fois la taille de la Corse et trois fois plus que les 25 000 km² consumés en août dernier en Amazonie, près de 2000 maisons détruites, 25 morts chez les humains, plus de 500 millions chez les animaux...

"Le moins que nous puissions faire est d'essayer d'aider"
Au Parc Australien de Carcassonne ce mercredi, la propriétaire Carole Masson se désole évidemment du drame qui frappe l'Australie, un pays qu'elle connaît bien pour y avoir souvent voyagé et dont elle tente, en passionnée depuis près de 20 ans, de faire découvrir les merveilles dans l'Aude. "C'est une véritable tragédie, autant pour les humains que pour les animaux, et le moins que nous puissions faire est d'essayer d'aider. Toutes les bonnes volontés seront utiles pour donner un coup de main aux bénévoles qui œuvrent là-bas", confie-t-elle.
Ainsi lance-t-elle un appel aux bénévoles de l’Occitanie et plus largement de France pour la fabrication de poches en tissu qui permettront d'héberger les bébés kangourous orphelins victimes des incendies. Des instructions de fabrication sont disponibles sur le site (leparcaustralien.fr) et la page facebook (le parc australien). Le Parc centralisera ces poches (*) et fera un envoi groupé par avion vers l’Australie.

Pour aider les volontaires audois et de la région qui le souhaitent à fabriquer ces poches qui seront remises à l'ARC, Carole Masson s'est rapprochée de la P'tite fabrique à Carcassonne, un tiers-lieu dédié à la couture et aux arts créatifs, pour étudier la possibilité de louer l'espace et ses machines à coudre. La date des ateliers reste encore à déterminer.

Actuellement fermé pour l'hiver, le parc animalier et de loisirs héberge une cinquantaine de kangourous. Il rouvrira début avril. Situé à trois minutes de la cité médiévale de Carcassonne, il offre à ses quelque 50 000 visiteurs annuels un aperçu de l'Australie et de ses animaux emblématiques, mais également (et surtout) de la culture aborigène à travers notamment des ateliers boomerang, didgeridoo et maquillage.

Il est bientôt 17 heures. C'est le moment pour Carole Masson, comme toutes les trois heures, de donner le biberon à Diego, un bébé kangourou tombé de la poche de sa mère il y a cinq mois et demi. "On l'a sauvé de justesse, il était en hypothermie".

(*) Merci de les faire parvenir à l’adresse suivante : Le Parc Australien, direction Montlegun/le lac de la Cavayère, Chemin des Bratavelles, 11000 Carcassonne.


Source : https://www.ladepeche.fr/2020/01/08/le- ... 648168.php
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3714
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar nico » Mercredi 08 Janvier 2020 20:56

10 000 dromadaires vont être abattus par des snipers à cause de la sécheresse

Devenus un danger pour les populations aborigènes, les dromadaires seront abattus loin des villages et leurs cadavres brûlés.
Des snipers vont abattre depuis des hélicoptères 10 000 dromadaires sauvages en Australie, où plus d'un milliard d'animaux ont péri à cause des incendies. Des responsables locaux de l'État d'Australie-méridionale affirment que des troupeaux "extrêmement importants", en quête d'eau et de nourriture, menacent les réserves de ces villages, en plus de provoquer des dégâts et de constituer un danger pour les automobilistes. La chaîne publique ABC rapporte que les dromadaires seront abattus loin des villages et que leurs cadavres seraient brûlés.
L'immense île-continent a vécu en 2019 son année la plus chaude et sèche, ce qui a non seulement entraîné de dramatiques feux de forêt qui font toujours rage dans certaines régions, mais aussi des pénuries d'eau dans nombre de localités.
Cette campagne d'abattage de cinq jours va être conduite dans les territoires de l'Anangu Pitjantjatjara Yankunytjatjara (APY), vaste zone d'administration locale (LGA) gérée par les aborigènes dans l'extrême nord-ouest de l'Australie-méridionale. Il s'agit de la première opération du genre dans cet Etat.
Ces troupeaux exercent du fait de la quête d'eau des dromadaires une pression sur les localités aborigènes des territoires de l'APY et les activités pastorales", a expliqué dans un communiqué le comité exécutif des territoires de l'APY.

La sécheresse pose de "graves questions de bien-être animal"
Le ministère de l'Environnement de l'État, qui soutient cet abattage, a expliqué que la sécheresse posait aussi "de graves questions de bien-être animal" car nombre de bêtes sont mortes de soif ou se sont blessées entre elles en se précipitant vers des points d'eau. "Dans certains cas, des carcasses d'animaux morts ont contaminé d'importantes sources d'eau et des sites culturels", a dit une porte-parole du ministère.

Source : https://www.lexpress.fr/actualite/monde ... 13739.html
Biofaune : L'actualité nature au quotidien
https://www.facebook.com/biofaune/
Avatar de l’utilisateur
nico
 
Messages: 3714
Enregistré le: Vendredi 29 Juillet 2005 12:29
Localisation: indre et loire (chinon)

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar Philippe » Jeudi 09 Janvier 2020 11:56

Abattage de dromadaires : le zoo-refuge La Tanière veut agir !

Alors que les ONG de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – déplorent qu’aucune alternative à ce massacre ne soit proposée par les autorités australiennes, le zoo-refuge La Tanière, situé à Chartres (28), ne compte pas en rester là.
« Nous sommes sur le pied de guerre pour rapatrier par bateau le plus de dromadaires possible, qui n’ont rien demandé », explique Patrick Violas, directeur de La Tanière. Déjà en contact avec le ministère de la Culture et de l’Environnement en Australie, le plus urgent pour eux est désormais de rencontrer une association sur place qui pourrait les orienter. « Si on arrive à en sauver 200 ou 300 ce serait déjà une victoire ! Nous avons déjà une solution pour les loger tout près de notre zoo-refuge », continue le directeur passionné. Le temps jouant contre eux, espérons que cette mission de sauvetage hors du commun aboutisse.
Source : www.animaux-online.com
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar Philippe » Jeudi 09 Janvier 2020 12:00

Canada : le zoo de Granby se mobilise pour l’Australie

Le bilan de l’hécatombe animalier pourra être réalisé lorsque les derniers feux seront éteints. Pour le moment, le chiffre d’un demi-milliard d’animaux morts dans les flammes circule, selon Julie Hébert, directrice en éducation et en développement durable au zoo de Granby.

Le zoo de Granby a lancé mercredi 8 janvier 2020 une collecte de fonds sur les réseaux sociaux pour venir en aide aux espèces animales présentement menacées par les nombreux incendies qui ravagent l’Australie.

Le jardin zoologique a invité la population à contribuer au Bushfire Emergency Wildlife Fund, des dons qui permettront de donner des soins d’urgence aux animaux touchés par les feux et contribuer au rétablissement à long terme de la faune. La Fondation du Jardin zoologique de Granby, de son côté, s’est engagée à doubler les dons du public jusqu’à hauteur de 10 000 $.

Devant l’ampleur « jamais vue » du drame environnemental qui se joue actuellement à l’autre bout de la planète, le conseil d’administration du zoo de Granby a pris la décision de lancer cette campagne.

Le zoo de Granby n’a pas de projets de conservation en Australie, mais a décidé de suivre les indications de l’Association mondiale des zoos et aquariums (AZA) dont il est membre afin de donner à un organisme désigné par l’association.

Le Bushfire Emergency Wildlife Fund a été mis en place par les Zoos Victoria qui regroupe trois jardins zoologiques australiens : le Healesville Sanctuary, le Melbourne Zoo et le Werribee Open Range Zoo. Ce fonds vise notamment à financer les premiers soins prodigués par des vétérinaires locaux aux animaux qui ont subi des brûlures.

« Nous allons utiliser nos moyens de communication habituels, dont les 70 000 abonnés à notre infolettre. On espère toucher les gens au niveau national et remettre au moins 20.000 $ », a assuré Benoit Chabot, directeur de la Fondation du zoo de Granby, lors d’une entrevue en fin d’après-midi mercredi.

Son souhait a été exaucé puisque l’objectif de 20.000 $ avait déjà été atteint en fin de soirée mercredi, si bien qu’il a été haussé à 30.000 $ en incluant le montant de 10 000 $ qui sera remis par la Fondation du Zoo.

Il est possible de donner à la campagne de sociofinancement Élan de solidarité avec la faune australienne via Facebook ou en suivant les indications sur le site web du Zoo de Granby.

La situation est particulièrement critique pour les koalas, une espèce vulnérable en Australie.

Drame

Les feux qui embrasent l’Australie depuis octobre dernier sont un drame humain, mais aussi écologique comme le souligne la directrice en éducation et en développement durable au zoo de Granby, Julie Hébert.
« Les feux représentent 250 millions de tonnes de CO2 émis. C’est du jamais vu. Il y a 5 millions d’hectares de brûlés, dont 3,7 millions d’hectares densément peuplés par des espèces animales », s’alarme Julie Hébert.

Le bilan de l’hécatombe animalier pourra être réalisé lorsque les derniers feux seront éteints. Pour le moment, le chiffre d’un demi-milliard d’animaux décédés dans les flammes circule, selon Julie Hébert.

La situation est particulièrement critique pour les koalas, une espèce vulnérable en Australie.
« Nous estimons qu’il y avait un million d’individus il y a cent ans et maintenant il en reste environ 80.000. Sur ce chiffre, il y en avait une majorité qui vivait dans le refuge Kangaroo Island, mais le tiers de l’île a brûlé causant la mort de 25.000 koalas », se désole Julie Hébert.

Comme sa faune, la flore de l’Australie est également unique et sera durement affectée par les gigantesques incendies.
En plus du danger que les flammes représentent, Julie Hébert rappelle que l’Australie connaissait une période de sécheresse depuis trois ans, ce qui avait déjà eu pour effet de fragiliser son écosystème.
« Il y a de nombreuses espèces qui étaient déjà au bord du précipice et qui n’avaient besoin que d’une petite poussée. Il y a des espèces qui ne s’en remettront pas », déplore la directrice en éducation et en développement durable au zoo de Granby.

Deux espèces uniques et menacées, le cacatoès de Latham et la souris marsupiale de Kangaroo Island ont notamment vu l’essentiel de leur habitat être détruit par les flammes.

Urgence


Pour le moment, la collecte de fonds vise à couvrir les besoins d’urgence sur le terrain, des besoins qui promettent d’être tout aussi importants au lendemain des feux.
« Pour l’instant, on se concentre sur la situation d’urgence. Notre département de conservation a déjà plusieurs projets à travers le monde, mais il se pourrait qu’on s’engage pour les étapes suivantes par la suite. Il n’y a rien de fermé encore », a assuré Benoit Chabot.

La Fondation du jardin zoologique de Granby appelle d’ailleurs les autres zoos canadiens à faire de même et à soutenir le Bushfire Emergency Wildlife Fund.
Source : La Voix de l'Est.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: un tiers des koalas auraient péri dans les incendies

Messagepar Philippe » Jeudi 09 Janvier 2020 12:05

Le parc australien de Carcassonne se mobilise pour les bébés kangourous victimes des incendies

Le parc australien de Carcassonne se mobilise pour relayer l’appel au secours lancé par l’ARC (Animal Rescue Collective) sur internet depuis l'Australie. Il s'agit de fabriquer des poches en tissu pour héberger les bébés kangourous orphelins victimes des incendies dramatiques qui ravagent le pays depuis le mois de septembre.


Les chiffres dépassent presque l'entendement sur cette île continent quatorze fois plus grande que la France, où de gigantesques incendies de brousse ravagent le sud-est du pays depuis le mois de septembre: huit millions d’hectares en feu (80.000 km²), soit près de 10 fois la taille de la Corse et trois fois plus que les 25.000 km² consumés en août dernier en Amazonie, près de 2.000 maisons détruites, 25 morts chez les humains, plus de 500 millions chez les animaux...

" Le moins que nous puissions faire est d'essayer d'aider "


Au parc australien de Carcassonne ce mercredi 8 janvier, la propriétaire Carole Masson se désole évidemment du drame qui frappe l'Australie, un pays qu'elle connaît bien pour y avoir souvent voyagé et dont elle tente, en passionnée depuis près de 20 ans, de faire découvrir les merveilles dans l'Aude. " C'est une véritable tragédie, autant pour les humains que pour les animaux, et le moins que nous puissions faire est d'essayer d'aider. Toutes les bonnes volontés seront utiles pour donner un coup de main aux bénévoles qui œuvrent là-bas ", confie-t-elle.

Ainsi lance-t-elle un appel aux bénévoles de l’Occitanie et plus largement de France pour la fabrication de poches en tissu qui permettront d'héberger les bébés kangourous orphelins victimes des incendies. Des instructions de fabrication sont disponibles sur le site (leparcaustralien.fr) et la page facebook (le parc australien). Le Parc centralisera ces poches (*) et fera un envoi groupé par avion vers l’Australie.

Pour aider les volontaires audois et de la région qui le souhaitent à fabriquer ces poches qui seront remises à l'ARC, Carole Masson s'est rapprochée de la P'tite fabrique à Carcassonne, un tiers-lieu dédié à la couture et aux arts créatifs, pour étudier la possibilité de louer l'espace et ses machines à coudre. La date des ateliers reste encore à déterminer.

Actuellement fermé pour l'hiver, le parc animalier et de loisirs héberge une cinquantaine de kangourous. Il rouvrira début avril. Situé à trois minutes de la cité médiévale de Carcassonne, il offre à ses quelque 50.000 visiteurs annuels un aperçu de l'Australie et de ses animaux emblématiques, mais également (et surtout) de la culture aborigène à travers notamment des ateliers boomerang, didgeridoo et maquillage.

Il est bientôt 17 heures. C'est le moment pour Carole Masson, comme toutes les trois heures, de donner le biberon à Diego, un bébé kangourou tombé de la poche de sa mère il y a cinq mois et demi. " On l'a sauvé de justesse, il était en hypothermie. "

(*) Merci de les faire parvenir à l’adresse suivante : Le Parc Australien, direction Montlegun/le lac de la Cavayère, Chemin des Bratavelles, 1.000 Carcassonne.

Image
Source : La Dépêche.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11545
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Suivante

Retourner vers La faune dans le milieu naturel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tigre en mouvement