Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar Philippe » Mercredi 23 Septembre 2015 14:37

Dans un communiqué publié ce mercredi 23 septembre 2015, le parc zoologique de Fort-Mardyck et la communauté urbaine de Dunkerque (Nord) répondent point par point aux attaques dont l'établissement nordiste est la cible depuis plusieurs mois.

Le Parc Zoologique de Fort-Mardyck répond aux attaques d’Antony Blanchard, président de l’association Cause Animale Nord.

Depuis le mois de juin dernier, l’association Cause Animale Nord s’est mobilisée pour réclamer la « libération » des deux ours bruns, Kiwi et Dominique, hébergés au parc zoologique de Fort-Mardyck (59).
Face à la controverse et la recrudescence de manifestations et de commentaires agressifs, la Communauté Urbaine de Dunkerque entend aujourd’hui clarifier la situation et rétablir la vérité.

Bien-être des ours Kiwi et Dominique


Kiwi, l’une des doublures du film « L’Ours » réalisé par Jean-Jacques Annaud en 1988, et Dominique ,son compagnon depuis 1998, sont tous deux nés en captivité. Ils coulent des jours paisibles au parc zoologique de Fort-Mardyck depuis dix ans où ils vivent dans un espace de 550 m2. Bien que d’une surface réduite - le zoo occupe une superficie d’environ 2 hectares - celui-ci est plus confortable que l’enclos qu’ils occupaient dans leur parc précédent et comporte les aménagements nécessaires à leur bien-être.

Au parc zoologique de Fort-Mardyck, une grande importance est attachée à la lutte contre l’ennui et ses manifestations de stress comme les mouvements répétitifs. C’est pourquoi mettre en place des enrichissements quotidiens pour l’ensemble des animaux du parc et tout particulièrement pour les ours, fait partie du travail des soigneurs animaliers. En milieu naturel, les journées d’un ours adulte sont partagées entre les temps de repos et les périodes consacrées à l’alimentation.
Dans un zoo, les ours n’ont pas à chercher leur nourriture, le temps ainsi gagné doit donc être occupé par des activités ludiques. Pour les stimuler, il existe plusieurs sortes d’enrichissements utilisées à Fort-Mardyck, sous la forme de jeux (bouées, cônes de chantier, etc.) et d’apports olfactifs et gustatifs (glaçons aux poissons et aux fruits, épices et huiles essentielles réparties dans leur parc, miel et autres friandises dissimulés dans des cachettes). De plus, afin d’éviter les allers et venues répétitifs par anticipation à l’heure du goûter, les horaires de distribution sont changés quotidiennement. Enfin, plusieurs études comportementales ont été menées sur les animaux du parc et notamment sur ses ours, permettant ainsi d’affiner au mieux les enrichissements et les soins qui leur sont apportés.
Cependant, il arrive tout de même que Kiwi et Dominique tournent devant les portes de leurs loges : le parc ayant l’obligation légale de les rentrer pour la nuit, leur repas principal est disposé le soir à l’intérieur afin de les y attirer, suscitant ainsi leur impatience une fois l’heure venue.

Récemment, Cause Animale Nord a proposé que Kiwi et Dominique partent en Roumanie dans un centre de recueil de faune. L’idée, qui peut sembler séduisante au premier abord, pose un réel problème vétérinaire. En effet, faire subir de nombreux tests sanitaires, imposer un transport long et une anesthésie risquée à ces deux ours d’un âge avancé ne sont pas des options compatibles avec leur bien-être. De plus, ce centre accueille, entre autres animaux répartis sur 69 hectares, près de 80 ours bruns. Or, ces ours ne sont pas des animaux qui vivent en communauté. Obliger Kiwi et Dominique à s’intégrer à un groupe important d’individus et à s’adapter à un nouvel environnement serait pour eux une source de stress supplémentaire parfaitement injustifiée, d’autant plus qu’ils se sont acclimatés à leur mode de vie actuel.

Vocation et missions du Parc Zoologique de Fort-Mardyck

En 1999, une directive européenne, aboutissant en France à l’arrêté du 25 mars 2004, donnait obligation aux parcs zoologiques de participer à la conservation des espèces animales ainsi que d’assurer une mission d’information du public sur la biodiversité.
En 2002, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) reconnaissait d’ailleurs officiellement le rôle des zoos dans la recherche ex et in situ.
Le parc zoologique de Fort-Mardyck, très engagé dans la conservation de la faune sauvage, soutient la reproduction d’espèces animales menacées (une trentaine de naissances par an), participe à des programmes d’élevage européens, et finance différents projets portés par des associations oeuvrant pour la sauvegarde dans la nature d’espèces protégées.

L’établissement projette de renforcer les programmes de conservation des espèces européennes avec la communauté zoologique. Il explore aussi la possibilité de mettre en place des projets de recherche sur le bien-être animal en lien avec des équipes universitaires.

Le parc et la communauté urbaine de Dunkerque ont également fait le choix d’une politique tarifaire en adéquation avec leur vocation de service public. L’objectif est d’offrir aux visiteurs la possibilité de s’informer et de se sensibiliser à la vie sauvage pour un coût modique. Ainsi, l’entrée est à 4€ pour un adulte, 2€ pour un enfant, 10€ pour la carte Pass famille journalière et 30€ pour la carte Pass famille annuelle.

Enfin, l’établissement est soumis pour son exploitation à un arrêté préfectoral du Préfet du Nord après avis favorables de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Il est également membre de l’Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), gage de sa qualité.

Image
Crédit photo : © Parc zoologique de Fort-Mardyck.
Philippe
 
Messages: 9621
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar Philippe » Mardi 19 Juillet 2016 21:17

Des ours trop à l'étroit

Dunkerque (Nord), le 13 juillet 2016. Un collectif de citoyens s’est constitué pour obtenir des conditions de vie meilleures aux ours Kiwi et Dominique et a lancé une pétition.

L'HISTOIRE D'UNE GLOIRE déchue que l'on veut sauver... Plusieurs défenseurs des animaux et anonymes se mobilisent pour offrir une digne retraite à Kiwi, l'ours qui a fait le succès du film de Jean-Jacques Annaud en 1988. Kiwi fait partie des 12 oursons qui ont participé au tournage avant d'être accueillis dans divers parcs zoologiques. Aujourd'hui âgée de 28 ans, elle vit depuis 2005 en compagnie de Dominique, 20 ans, dans le zoo de Fort-Mardyck (Nord).

Un enclos pas adapté

Depuis une semaine, plusieurs visiteurs du parc se sont constitués en collectif après avoir constaté avec effarement que les ours bruns développaient des troubles du comportement dans leur enclos en béton de 100 m². Si cette superficie paraît suffisante pour un couple d'humains, elle ne l'est pas pour une famille d'ours. Soutenus par la SPA locale, les défenseurs des animaux ont lancé une pétition intitulée « SOS pour Kiwi et Dominique ». Ils dénoncent « des conditions de détention inacceptables qui ont engendré de graves troubles du comportement » et réclament « un aménagement de leur structure afin de respecter leur bien-être et leurs besoins fondamentaux ».

De son côté, le zoo de Fort-Mardyck - Dunkerque Grand Littoral répond qu'une inspection de juin 2016 n'a rien révélé d'anormal. « La surveillance des soigneurs et leur réactivité ainsi que leur professionnalisme permettent de considérer que les ours sont hébergés dans des conditions conformes aux prescriptions de l'arrêté du 25 mars 2004 », conclut le rapport d'inspection du parc zoologique. Insuffisant, aux yeux des amoureux de Kiwi et Dominique, dont la pétition pour un enclos plus vaste avait recueilli hier soir près de 44.000 signatures en dix jours.
Source : Le Parisien.
Philippe
 
Messages: 9621
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar didier » Mardi 19 Juillet 2016 21:27

Dans mon souvenir, cet enclos n'est pas pire que celui de Beauval, le bassin est même plus grand ?
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14334
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar Joseph » Mardi 19 Juillet 2016 22:15

didier a écrit:Dans mon souvenir, cet enclos n'est pas pire que celui de Beauval, le bassin est même plus grand ?

Exact ! L'enclos n'en n'est pas moins affreux mais c'est vrai que celui de Beauval est encore pire !
Joseph
 
Messages: 755
Enregistré le: Mercredi 03 Septembre 2014 13:16
Localisation: Bailleul Nord

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar okapi » Mardi 19 Juillet 2016 22:18

Certes, mais on est loin de deux hectares de forêt... Détenir des ours bruns dans des conditions qui ne sont pas optimales, aujourd'hui, c'est franchement injuste. C'est une espèce européenne, donc plus simple à acclimater que des espèces exotiques: le moins que l'on puisse faire, c'est de lui offrir un espace adéquat, pas trop difficile à définir... Si ce n'est pas à Fort Mardyck, ça peut être n'importe où ailleurs, y compris en France. C'est plutôt rassurant ce mouvement citoyen, non?
okapi
 
Messages: 10882
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar Virgilles87 » Mardi 19 Juillet 2016 22:44

clair, les ours méritent un espace bien plus grand. à beauval je trouve qu'il devrait avoir au moins la même surface que pour les lions et je trouve que c'est encore limite.
D'après le masterplan, il doit y avoir de nouveaux ours brun normalement, j'espére qu'ils auront droit à un enclos qui correspond à l’espèce.
Virgilles87
 
Messages: 292
Enregistré le: Vendredi 13 Mai 2016 13:41

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar raphaël » Mercredi 20 Juillet 2016 9:54

En plus, elles vivaient avant à Pessac où c'était bien pire.
Cela dit, tu as raison okapi, c'est assez bien de voir des gens s'inquiéter du sort de certains animaux captifs.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6514
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar okapi » Mercredi 20 Juillet 2016 11:21

Le problème, c'est qu'un zoo de 2 hectares ne devrait même pas rêver de telles espèces: la vraie régulation, elle commence là. C'est sans doute ce que ces citoyens offusqués veulent dénoncer sans forcément mettre des mots précis sur une impression, mais le ménage dans nos parcs pourrait commencer par une sévère remise à plat de l'équation espace(s)/espèce(s)...
okapi
 
Messages: 10882
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar Philippe » Lundi 25 Juillet 2016 7:27

Au zoo de Fort-Mardyck, Kiwi et Dominique vivent dans la conformité

Depuis l’arrivée des ours Kiwi et Dominique en 2005 au zoo de Fort-Mardyck, les associations de la cause animale se sont trouvé une cause à défendre à travers les conditions de vie des ursidés. Mais la direction du zoo, tout comme les services de l’État sont clairs : les ours sont hébergés dans des conditions conformes.


« Je ne comprends pas l’acharnement voire la haine de certaines associations », regrette Sabine Ketelers, directrice et vétérinaire au parc zoologique. Le 14 juillet, un collectif citoyen soutenu par la SPA Tourcoing et l’Association de protection des espèces menacées (AVES) s’est réuni sur la digue de Malo pour protester contre les conditions de vie des ours Kiwi et Dominique. En 2015, l’association Cause animale Nord avait déjà protesté. « Les associations profitent de la notoriété de Kiwi qui a figuré dans le film L’Ours – de Jean-Jacques Annaud, sorti en 1988 – pour faire parler d’elles . » Et pour la direction du site, ça ne passe pas. Et pour cause…

Des contrôles tous les ans

Le parc zoologique est contrôlé chaque année par le Service de protection des animaux et de l’environnement. « L’État vérifie tout, les installations extérieures et intérieures. Ils n’ont jamais relevé le moindre problème », explique Sabine Ketelers. « Nous sommes soumis à une réglementation très stricte dans l’accueil et les soins apportés aux animaux. » Dernière inspection en date, le 3 mai 2016 : le rapport souligne qu’il n’a pas été constaté « de conditions anormales d’accueil des ours. La surveillance des soigneurs et les enrichissements permettent de considérer que les ours sont hébergés dans des conditions conformes aux prescriptions de l’arrêté du 25 mars 2004 (qui fixe les règles générales des zoos, ndlr) ».

L’état des ours

Delphine et Lucie sont les deux soigneurs de Kiwi et Dominique : « On travaille tous les jours pour s’assurer du bon état de ces animaux. » Avec le nettoyage de l’enclos, elles sont aussi chargées de créer un enrichissement environnemental du site « pour occuper les ours et les rapprocher le plus possible du milieu naturel : point d’eau, jeux, des chemins d’odeur avec de la confiture et du miel, etc. ». Des enrichissements qui permettent de casser la stéréotypie, c’est-à-dire des comportements répétitifs des ours.
Mais Kiwi, 28 ans et Dominique, 20 ans, vieillissants, ont des problèmes de santé : arthrose, cataracte… « Leur hébergement au sein du zoo leur permet d’être soignés au quotidien. »

Dialogue de sourds avec les associations

« Les associations nous disent d’emblée que ce que nous faisons est nul. Ce n’est pas du tout constructif. On nous a confiés les ours Kiwi et Dominique et on s’en occupe au mieux », plaide la direction du zoo de Fort-Mardyck. Car en septembre 2015, Cause animale Nord réclamait le placement des ours Kiwi et Dominique dans un sanctuaire en Roumanie. Or depuis, l’association a « annulé sa demande de transfert » des ursidés car cela « nécessitait une anesthésie qui pourrait s’avérer mortelle pour Kiwi vu son âge avancé ». « Cette proposition était de toute façon insensée. Ces deux ours sont nés en captivité, élevés par l’homme. Si on les relâchait dans la nature, ils mourraient », explique Sabine Ketelers, vétérinaire. Depuis, Cause animale Nord, tout comme le collectif citoyen soutenu par la SPA Tourcoing et l’Association de protection des espaces menacées (AVES), demandent désormais à ce que les ours bénéficient d’un enclos plus grand et mieux aménagé. « Si on doublait la superficie de l’enclos qui est déjà de 600 m2, ça ne changerait rien au développement de certains stéréotypes. Il n’y a pas un parc zoologique au monde où les animaux ne stéréotypent pas. Pour autant, cela ne signifie pas que les ours soient plus malheureux. Les animaux stéréotypent aussi en milieu naturel », explique Sabine Ketelers, vétérinaire. Le parc zoologique préfère donc s’en tenir à l’avis des services de l’État plutôt qu’à celle des associations : « À partir du moment où j’ai la réponse de gens compétents, c’est tout ce qui compte », assure la directrice.

Le zoo de Fort-Mardyck en mission

Une mission scientifique pour contribuer à la préservation des espèces menacées, le zoo collabore à des études sur la faune européenne avec l’association européenne des zoos et aquariums. Une mission de conservation, le zoo participe à des plans d’élevage européens pour garantir une variabilité génétique suffisante des espèces afin de les réintroduire dans leurs milieux naturels. Une mission pédagogique, des ateliers sur la biodiversité locale sont organisés jusqu'au 25 août 2016, les mardis et jeudis. Informations : 03 28 27 26 24.

En chiffres

Le zoo est un équipement communautaire qui attire près de 90.000 visiteurs par an (fréquentation 2015).

250 animaux d’une cinquantaine d’espèces.

Le zoo compte 2 vétérinaires et 10 soigneurs.

Tarifs: Adulte 4€, enfant: 2€; gratuit jusqu’à 3 ans.

Image

Image
Source : La Voix du Nord.
Philippe
 
Messages: 9621
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar Simon38 » Lundi 25 Juillet 2016 12:25

On dirait certains arguments des pro-cirques : "et bah ils stéréotypent de toute façon alors autant leur offrir peu d'espace", tout le monde sait que les lois et les autorités ne sont absolument pas lacunaires dans le domaine...
"Je suis une part de tout ce que j'ai rencontré" José Ortega y Gasset.
Avatar de l’utilisateur
Simon38
 
Messages: 963
Enregistré le: Mercredi 22 Avril 2009 12:25
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar Joseph » Dimanche 19 Août 2018 11:07

Kiwi et Dominique vont quitter le zoo de Fort Mardyck !

Les conditions de vie des 2 ours avaient ému les défenseurs de la cause animale, qui avaient lancé une pétition. La Communauté Urbaine de Dunkerque travaille à leur transfert.

La vidéo, postée sur Twitter par Rémi Gaillard, a été relayée plus de 4300 fois. La pétition publiée sur mesopinions.com, elle, a recueilli plus de 65 000 signatures. A chaque fois, la même demande: la libération des 2 ours du zoo de Fort-Mardyck, Kiwi, star du film “L’Ours” de Jean-Jacques Annaud en 1988, et Dominique.

Dans un communiqué intitulé “Le bien-être des ours avant tout”, la Communauté Urbaine de Dunkerque, propriétaire de l’équipement, réagit. “Depuis près de deux ans, le parc Zoologique réfléchit à son évolution future. Il s’agit de prendre notamment en compte sa vocation de conservation des espèces, en assurant le meilleur accueil possible à ses pensionnaires et en faisant face à ses contraintes techniques, notamment l’impossibilité d’étendre sa surface. Il a ainsi été envisagé de se concentrer sur de plus petites espèces, ce qui implique de trouver à Kiwi et Dominique un nouvel espace où ils pourraient finir leurs jours”

La sécurité des ours étant “une priorité absolue”, la CUD souhaite privilégier un voyage court, vers un parc ayant “un véritable projet de conservation et de pédagogie auprès des publics”.

C’est ainsi que les vétérinaires se sont rapproché du parc “Zoodyssée”, dans les Deux-Sèvres. Le parc zoologique s’est déclaré prêt à les accueillir sur une superficie de 30 hectares.

Le communiqué indique que le transfert étant “en préparation depuis plusieurs mois, [il] ne peut en aucun cas se faire dans la précipitation et sous pression. D’une part, le parc accueillant doit finir les travaux nécessaires pour héberger deux nouveaux pensionnaires. D’autre part, l’anesthésie avec les risques qu’elle comporte sera le dernier recours employé pour le transport de Kiwi et Dominique ; cela implique donc un processus relativement long consistant à fabriquer sur mesure une structure de transport et à laisser les ours s’habituer à celle-ci afin de minimiser le stress du transport. Compte tenu de ces éléments, un transfert est envisagé et préparé pour 2019″. Si tout se déroule comme prévu, le transfert devrait avoir lieu au premier semestre l’an prochain.

En attendant, Kiwi, 29 ans, et Dominique, 20 ans, resteront dans leur espace de 550m² au zoo de Fort-Mardyck. Un zoo dont les conditions sanitaires ont été reconnues par l’Etat. “Chaque année, le Parc Zoologique de Fort-Mardyck reçoit la visite du Service de la Santé de Protection des Animaux et de l’Environnement de la Préfecture du Nord : ce sont eux qui délivrent l’agrément nécessaire à l’ouverture du Parc, témoignant du respect des consignes sanitaires. L’arrêté d’autorisation d’ouverture du Parc Zoologique a bien été mis à jour cette année”.

Le dernier rapport traitant spécifiquement de l’enclos des ours, transmis le 15 juin 2016. précise que « La surveillance des soigneurs et leur réactivité ainsi que les enrichissements retenus permettent de considérer que les ours sont hébergés dans des conditions conformes aux prescriptions de l’arrêté du 25 mars 2004. »

Pas de quoi satisfaire les défenseurs de la cause animale, qui prévoient une nouvelle manifestation devant la mairie de Dunkerque, ce mercredi 22 août, à partir de 10h.

https://www.deltafm.fr/info-locale/dunk ... t-mardyck/
Le parc zoologique s’est déclaré prêt à les accueillir sur une superficie de 30 hectares.
?!?! :shock:
Joseph
 
Messages: 755
Enregistré le: Mercredi 03 Septembre 2014 13:16
Localisation: Bailleul Nord

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar didier » Dimanche 19 Août 2018 12:18

Je pense qu'il s'agit plutôt de la superficie totale de Zoodyssée. Mieux vaut tard que jamais, mais j'espère que ce changement d'environnement se passera mieux que pour les 2 ourses de Beauval, qui avaient été utilisées dans le même film.
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 14334
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar raphaël » Dimanche 19 Août 2018 21:22

Il n'y aura jamais un enclos à ours pour 30 ha à Zoodyssée !
Encore une fois la preuve que les "défenseurs des animaux" n'y connaissent pas grand-chose en zoos ni en biologie animale.
Bon, il y a tout de même fort à parier que Chizé leur offrira un magnifique espace, et il est évident que ces animaux n'ont pas vraiment une place suffisante à Fort Mardyck.

Je note tout de même qu'avant Fort-Mardyck, ces ours (en tout cas l'un d'entre eux) a passé des années au zoo de Pessac dans un enclos dix fois plus petit et personne ne s'en était ému.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6514
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar jean-marc » Dimanche 19 Août 2018 22:34

normalement l'enclos devrait faire entre 2 et 3 hectares, ce qui pour deux ours est tout à fait correct...
jean-marc
 
Messages: 706
Enregistré le: Jeudi 25 Septembre 2008 10:46

Re: Le zoo de Fort-Mardyck répond aux attaques

Messagepar jean-marc » Dimanche 19 Août 2018 22:39

raphaël a écrit:Je note tout de même qu'avant Fort-Mardyck, ces ours (en tout cas l'un d'entre eux) a passé des années au zoo de Pessac dans un enclos dix fois plus petit et personne ne s'en était ému.


les 2 ours sont arrivés de Pessac.... autre époque , autres moeurs.
d'ailleurs il était essentiel pour le directeur du zoo de Fort-Mardyck de l'époque, qui n'était pas responsable du plan de collection , ni du plan du parc d'offrir de meilleures conditions de vie aux ours qui devaient arriver dans le nord et non pas le contraire.....
jean-marc
 
Messages: 706
Enregistré le: Jeudi 25 Septembre 2008 10:46

Suivante

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 4 invités

Tigre en mouvement