Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du zoo

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar okapi » Jeudi 25 Mai 2017 11:50

Pourtant, le salut est bien là: dans le préventif plutôt que dans le curatif! Créer des réserves naturelles aura toujours plus de sens que d'aligner des cages et des enclos à longueur d'allées encombrées pour justifier de conserver un infime pourcentage d'espèces menacées. C'est aussi une manière d'assimiler la philosophie de la médecine Chinoise à l'univers des zoos! Mais, évidemment, dans cet échiquier là, le zoo a toutes les chances de disparaître...
okapi
 
Messages: 11847
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar abel » Jeudi 25 Mai 2017 11:57

Mais une telle considération ne prend pas en compte de nombreux enjeux. Evidemment que le préventif est préférable au curatif. Nous sommes malheureusement obligés de constater que parfois, il est déjà trop tard pour faire du préventif.
Ce que je voulais surtout dire, c'est que cette phrase, sans autres justifications, sans développement, n'apporte pas grand-chose de plus au débat. Evidemment qu'il faut créer des réserves naturelles, la question n'est pas là... Mais je ne veux pas relancer un débat qui a déjà eu lieu plusieurs fois sur ce forum :wink: .
abel
 
Messages: 3541
Enregistré le: Lundi 02 Novembre 2015 18:47
Localisation: Tours/Rennes

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar raphaël » Vendredi 26 Mai 2017 22:47

Abel a raison, la comparaison n'a pas lieu d'être : en quoi une réserve est elle du "préventif" et un zoo du "curatif" ? Maintenir un EEP d'une espèce vulnérable peut être vu comme du curatif au cas où la population sauvage dégringole, etc.

Enfin en tout cas pour Stasbroug, je crois que oui l'évidence est de se tourner vers un petit parc à quelques espèces, européennes pourquoi pas mais en tout cas peu demandeuses en espace.
Les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages. (Pierre Gay)
raphaël
 
Messages: 6913
Enregistré le: Mercredi 10 Août 2005 15:24
Localisation: gironde

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Philippe » Jeudi 20 Juillet 2017 18:13

Strasbourg : Les lynx transferés en Allemagne parce que les cages du zoo étaient trop petites

Les deux lynx du zoo de l’Orangerie ont finalement été transférés dans un sanctuaire en Allemagne. Tout un symbole pour les différents partenaires du zoo et un soulagement pour les diverses associations qui réclamaient leur départ…

°Les lynx du zoo de l’Orangerie à Strasbourg ont été transférés dans un sanctuaire en Allemagne.
° Un geste porteur d’espoirs pour les associations protectrices des animaux et l’occasion de porter de nouveaux projets pour Strasbourg

« Cela s’est fait en toute discrétion, dans la plus grande quiétude, pour ne pas soulever les tensions et que l’on ne se focalise pas sur ce transfert, pour le bien des animaux », confie Christel Kohler, adjointe au maire en charge du dossier du zoo de l’Orangerie.

Depuis la matinée du mardi 18 juillet 2017, les deux lynx ont quitté le zoo de Strasbourg pour rejoindre un sanctuaire en Allemagne, le Bärenpark, à une soixantaine de kilomètres, et « disparaître dans la nature ». « Cela est très symbolique, car il y avait une crispation autour de ces animaux dans le parc. Et c’est le résultat d’une belle concertation entre les différents intervenants pour faire évoluer les projets, vers un autre zoo, plus ludique et pédagogique », se félicite Christel Kohler.

Un zoo pointé du doigt

Et il est vrai que la contestation et les polémiques ne manquaient depuis de longues années, menant souvent au clash les nombreux intervenants, où les associations de protection des animaux, l’association des Amis du zoo de l’Orangerie à qui appartiennent les animaux, l’université et la ville de Strasbourg, se déchirent.

Un zoo pointé du doigt, sur liste noire des associations naturalistes, objet de pétitions virulentes sur internet appelant à sa fermeture. Un lieu inapproprié et exigu, avec des « cages prison », se plaigne les internautes. Non pas que les animaux aient été maltraités, bien au contraire, reconnaissent tous les intervenants. Mais le zoo lui-même devait être mis au goût du jour, repensé, dans la forme comme sur le fond.

Pourtant, d’autres parcs animaliers français présentent des animaux sauvages. Mais ceux contactés par 20 Minutes, comme ceux de Paris, affirment ne pas connaître ce genre de problème, les infrastructures étant adaptées à la morphologie des animaux. Strasbourg, une particularité française donc ? « C’est un petit zoo, devenu vétuste, caractéristique des zoos du XXe siècle et pas en phase avec les aspirations des visiteurs, justifie Christel Kohler. Et en Alsace, c’est un peu particulier. On a un réseau d’associations naturalistes qui est extrêmement dense. Des associations nationales comme Code animal, ont leur président à Strasbourg. »

Un transfert symbolique

« Ce transfert est symbolique mais aussi porteur d’espoir », explique Franck Schrafstetter président de l’association Code animal à l’origine d’une plainte déposée en 2013 pour mauvais traitements à l’encontre des deux lynx. « Ils vont passer d’un espace d’une soixantaine de mètres carrés à plus d’un hectare et demi, avec d’autres espèces, comme des ours. Les projets, discutés avec l’Université de Strasbourg, Alsace nature, la ville, l’association des Amis du zoo de l’Orangerie, progressent, nous ne pouvons que nous féliciter de cette situation, même si sur le fond, nous continuons de penser qu’il ne faut plus de zoos. »

Autre bonne nouvelle, un consensus autour du sort donné aux macaques qui, pour des raisons historiques et pratiques, devraient rester au zoo et connaître des aménagements de leur espace de vie, a été trouvé. Mais surtout, la réduction des diverses espèces proposées et la mise en avant de la faune locale et de mesures pédagogiques, notamment à l’attention des scolaires, devraient permettre un peu plus encore de rassembler tous les intervenants de ce complexe dossier.

Côté calendrier, une enquête auprès des Strasbourgeois sera menée dès cet automne et un projet final (et chiffré) pourrait voir le jour dès le premier trimestre 2018.
Source : 20 Minutes.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Clemsy67 » Jeudi 20 Juillet 2017 19:51

De bien bonnes nouvelles ! Pour bien connaître ce parc il est clair qu'il a besoin d'une sérieuse réorganisation, cependant je ne vois pas comment mettre en valeur et bien présenter la grande famille de macaques sans les sortir de la "rotonde" centrale.
https://wildphotographieclem.wixsite.com/wild
Clemsy67
 
Messages: 381
Enregistré le: Mercredi 26 Octobre 2011 16:17

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Philippe » Jeudi 20 Juillet 2017 23:02

Strasbourg : Prunelle et Philou ont quitté le zoo de l'Orangerie

Le regard perçant, la fourrure tachetée, les oreilles ornées de pinceaux de poils : à l'Orangerie, les deux lynx sont connus comme le loup blanc... Mardi 18 juillet 2017, ils ont rejoint l'Alternativer Wolf-und Bärenpark, en Allemagne. Une décision, dans le dossier sensible du zoo, qui fait l'unanimité.

Mardi, les habitués du boulevard de l'Orangerie ont trouvé l'enclos vide.
Les deux lynx du zoo strasbourgeois ont été transférés à une soixantaine de kilomètres de là, très tôt dans la matinée. Pour rejoindre un lieu de vie bien plus vaste et favorable à leur fin de vie.

500 m² de végétation

La fratrie, âgée de 12 ans, a rejoint le Bärenpark, en pleine Forêt-Noire près de Freudenstadt.
Rebaptisés Catrina et Charlie, ils disposent outre-Rhin d'une zone de repli, le temps d'apprivoiser leur nouveau milieu. 500 m² de végétation pour retrouver leur état naturel. Les deux félins évolueront ensuite au milieu de loups et d'ours dans un espace d'un hectare et demi.

Au Bärenpark, l'enclos a été construit l'année dernière spécialement pour accueillir des lynx. Un investissement de 30 000 euros. L'arrivée de Catrina et Charlie n'était pourtant pas garantie.
" Nous avons eu connaissance du projet de modernisation du zoo de de l'Orangerie il y a deux ans ", explique Catherine Rutz, bénévole au Bärenpark. Une première prise de contact avec les associations de défense de la cause animale et la municipalité, propriétaire du zoo strasbourgeois, qui n'avait pas aboutie.

Alors en avril dernier, le Bärenpark a décidé de joindre directement les Amis du zoo de l'Orangerie, propriétaires des animaux. Le transfert s'est accéléré, n'attendant plus que le cites, document qui réglemente l'importation des espèces protégées

" C'est la première fois qu'un zoo collabore activement avec une fondation allemande, se félicite la bénévole. Ils demandent des nouvelles des lynx. Maintenir le lien, c'est du jamais vu. "
Car le Bärenpark insiste sur le rôle du zoo strasbourgeois dans cette affaire. " Les lynx sont en pleine forme, ils ont été très bien soignés (...) Notre vocation est d'accueillir des animaux qui ont eu des conditions de vie médiocre. Or là, ce sont les infrastructures qui étaient inadaptées. "
Et Albert Bour, secrétaire général des Amis du zoo de l'Orangerie, d'insister : " C'est une belle expérience que nous tentons (...) Ils vont retrouver leur instinct naturel en étant obligés de chasser pour manger. "
Le zoo, régulièrement montré du doigt par les associations de défense de la cause animale et la municipalité, affirme avoir " tout de suite répondu favorablement " à l'offre.

Si le déplacement des deux lynx emporte l'adhésion de l'ensemble des parties, le débat sur l'avenir du zoo strasbourgeois reste animé.

" C'est un symbole fort de l'avancée dans la concertation (...) Au départ, nous avions des positions très clivantes ", explique Christel Kohler qui s'est également rendue en Allemagne. L'adjointe au maire de Strasbourg, en charge du groupe de travail dédié à la question, se félicite d'un transfert effectué " dans la quiétude ".

Le zoo continue de se défendre sur les conditions de captivité de ses animaux. " Nous n'avons plus beaucoup d'espèces exotiques. Et avec le départ des lynx, nous allons pouvoir étendre les cages des macaques ", détaille Albert Bour, insistant sur la volonté de moderniser et rendre conforme le site.

" C'est un beau premier pas, maintenant il y a encore beaucoup d'animaux au zoo de Strasbourg qui vivent dans des conditions déplorables ", répond Anne-Sophie Ring, bénévole de Code animal. L'association avait déposé plainte en 2013 pour mauvais traitements sur les félins. Avant de s'engager dans un bras de fer pour leur transfert en Allemagne.
Si ses bénévoles se félicitent de la coopération de l'ensemble des parties, ils n'en démordent pas : le zoo doit fermer.

Car l'avenir des lieux reste en suspens.
" Une concertation sera lancée en septembre pour trouver un projet plus adapté ", conclut Christel Kohler. La municipalité attribue chaque année une subvention de 270.000 euros au zoo de l'Orangerie.

Image

Image

Premières images des lynx au Bärenpark.
Source (avec vidéo d'archives) : http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 00395.html
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Macan » Vendredi 21 Juillet 2017 8:05

500 m² de végétation pour retrouver leur état naturel. Les deux félins évolueront ensuite au milieu de loups et d'ours dans un espace d'un hectare et demi


Une question : on parle ici d'une cohabitation entre les trois carnivores ou alors le demi hectare correspond à tout le parc et les animaux sont séparés ?
Dans le premier cas, ce serait une cohabitation audacieuse et peut être un peu risquée pour les nouveaux venus. Il me semble que cela n'a jamais été tenté ?
Macan
 
Messages: 219
Enregistré le: Samedi 01 Avril 2017 8:07

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar fdjeux_fan » Lundi 04 Décembre 2017 11:25

De passage à Strasbourg j'ai fais un rapide tour à l'Orangerie, que dire ... Tout, absolument tout est à revoir ! Et il faut faire vite ...

Sur le site des "Amis du Zoo de l'Orangerie", il y a le livre blanc ainsi que le projet de réaménagement du parc. Voici les liens.

http://zoorangerie.free.fr/zoo/crbst_20.html
http://zoorangerie.free.fr/zoo/crbst_18.html

Si l'idée est louable, la superficie allouée à chaque zone est beaucoup trop faible à mon sens. Je ne vois vraiment pas comment réaménager ce site ...
fdjeux_fan
 
Messages: 288
Enregistré le: Vendredi 23 Septembre 2016 21:22

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar emil19 » Lundi 04 Décembre 2017 16:56

Ils vont retrouver leur instinct naturel en étant obligés de chasser pour manger.


Où est passé le groupe "je vais au zoo pour voir des animaux pas la nature" ? Je suppose que c'est, je vous cite sur un autre sujet, "évidement cruel" ?
Avatar de l’utilisateur
emil19
 
Messages: 368
Enregistré le: Jeudi 15 Juin 2006 18:43

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Thibaut » Lundi 04 Décembre 2017 19:58

Faire chasser les animaux ce n'est pas cruel. Faire une mise en scène de chasse devant tout un public oui c'est cruel.

Après chacun son avis. ;)
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1281
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar emil19 » Mardi 05 Décembre 2017 19:45

Ok, je comprends mieux ta position Thibaut.

Je suis en partie d'accord avec toi : la mise en scène, j'avoue je trouverais ça malsain. Mais le cacher complètement je le trouve malsain également.
J'avoue que la limite n'est pas facile à trouver. :roll:
Avatar de l’utilisateur
emil19
 
Messages: 368
Enregistré le: Jeudi 15 Juin 2006 18:43

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Thibaut » Mardi 05 Décembre 2017 22:57

Ha je t'ai justement envoyé un message suite à l'autre sujet.
Content de voir qu'au moins on se comprends. :)
Avatar de l’utilisateur
Thibaut
 
Messages: 1281
Enregistré le: Mercredi 26 Juillet 2017 14:37

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Philippe » Dimanche 07 Octobre 2018 21:08

Des défenseurs des animaux exigent la fermeture du zoo de Strasbourg

Une cinquantaine de militants de l’association 269 Life France, qui militent pour la reconnaissance des intérêts fondamentaux de tous les animaux, ont organisé ce dimanche 7 octobre 2018 une action de sensibilisation au zoo de l’Orangerie à Strasbourg.

Répartis autour des grilles des différents enclos, avec des pancartes aux slogans chocs, ils dénoncent les deux projets de réorganisation et d’extension du zoo de l’Orangerie financés par les subventions municipales, ainsi que l’exploitation des animaux traités comme « des produits animaliers par les humains pour leur divertissement ».

Les militants ont également fait circuler une pétition exigeant la fermeture du zoo. Ouverte il y a un an, elle a déjà recueilli plus de 64 000 signatures.

Image
Source : DNA.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Philippe » Mardi 09 Avril 2019 23:16

Strasbourg : la mini-ferme du zoo de l'Orangerie rouvre ses portes après un an de travaux

Une consultation publique sera lancée à la fin du mois pour un projet de modernisation du zoo.

° La mini-ferme du zoo de l’Orangerie à Strasbourg sera inaugurée ce samedi 13 avril 2019, après plus d’un an de fermeture et plus d’un million d’euros de travaux. Elle sera officiellement accessible au public à la Pentecôte.
° Plusieurs changements ont été opérés : des espèces plus petites pour assurer un contact direct avec les animaux, la mise à disposition d’une salle pour les établissements scolaires, du pâturage pour les bêtes…
° L’ouverture de la mini-ferme rénovée préfigure celle du zoo de l’Orangerie. Trois propositions seront présentées lors de l’inauguration de la mini-ferme. Avant une consultation publique lancée fin avril.

Une nouvelle maison pour les lapins, moutons d’Ouessant, biquettes, cochons, poules et autres dindons. La mini-ferme du zoo de l’Orangerie à Strasbourg est inaugurée ce samedi, après plus d’un an de fermeture et de travaux. Avant une ouverture officielle au public à la Pentecôte.

Plus d’un million d’euros a été engagé dans la rénovation de ce nouveau refuge pour les animaux. « Ça faisait bien longtemps qu’on souhaitait qu’elle soit remise en état », souligne Albert Bour, secrétaire général de l'association des Amis du zoo de l'Orangerie qui gère le site, heureux du résultat. « Le bâtiment a été repensé et va permettre une pédagogie adaptée et optimale, avec un maximum d’immersion pour les visiteurs ».

Adjointe au maire de Strasbourg en charge de ce dossier, Christel Kohler abonde : « Il fallait remettre aux normes la mini-ferme, travailler sur le contact direct avec les animaux, en entrant par exemple dans l’enclos des lapins pour les toucher. L’objectif était de restituer l’ambiance de la ferme et d’avoir un lieu pédagogique et interactif. » Une salle spacieuse pourra ainsi accueillir les scolaires mais, à terme, aussi d’autres associations.

Moins de gros bétail

Les travaux ont aussi dû permettre un meilleur accueil des animaux, en agrandissant les enclos mais surtout en refusant d’y accueillir du gros bétail, type bœuf ou lama : « On a demandé qu’il y ait des espèces plus petites, poursuit Christel Kohler. Et à ce que soit permis le pâturage régulier des animaux dans le parc de l’Orangerie ou à la ferme Bussierre. »

L’ouverture de la mini-ferme rénovée préfigure celle d’un projet de modernisation du zoo de l’Orangerie. « C’est une première étape, la deuxième sera le zoo lui-même qui réclamera plus de réflexion », confirme Albert Bour, secrétaire général.

Une consultation publique


Voilà pourtant un moment que le projet de rénovation du zoo est débattu. Entre la réhabilitation de l'établissement, le type d'espèces présentes ou encore la simple question de la captivité des animaux, il a été difficile pour la collectivité, l’association des Amis du zoo de l’Orangerie ou encore les associations de protection des animaux de s’entendre.

Trois propositions de modernisation ont émergé des différents tours de table : celle de l’association des Amis du zoo, une autre de l’Association de défense des intérêts des quartiers centre-est de Strasbourg (Adic) et une dernière de l’université et d’Alsace Nature. Elles seront présentées lors de l’inauguration de la mini-ferme, samedi. Le public pourra donner son avis lors d’une consultation lancée fin avril dans les médiathèques ou encore sur Internet. Le temps de la restitution des avis et du montage d’un projet définitif, il devrait y avoir une idée fixe sur l’avenir du zoo « avant la fin du mandat », dixit Christel Kohler.

Image
La mini-ferme rouvre mais le zoo de l'Orangerie doit encore opérer sa mue.
Source : 20 Minutes.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Strasbourg : des manifestants réclament la fermeture du

Messagepar Antoine » Dimanche 10 Novembre 2019 19:17

Strasbourg : Une consultation citoyenne peut-elle sortir le zoo de l'Orangerie de l'impasse ?

La ville de Strasbourg compte lancer une consultation citoyenne sur l'avenir du zoo de l'Orangerie à Strasbourg

- La ville de Strasbourg compte lancer une consultation citoyenne sur l'avenir du zoo de l'Orangerie à Strasbourg.
- Le questionnaire, comportant neuf questions, présente trois projets différents portés par les associations de protection des animaux et l’association des Amis du zoo de l’Orangerie, en conflit sur l'avenir du parc depuis des années.
- Ce questionnaire, que « 20 Minutes » a pu consulter en avant-première, devrait être mis en ligne sur le site de la ville de Strasbourg et dans les médiathèques du réseau pendant cinq semaines.

La situation du zoo de l’Orangerie à Strasbourg va-t-elle enfin bouger ? Ce dossier à multiples rebondissements empoisonne les relations entre la municipalité, les associations de protection des animaux et l’association des Amis du zoo de l’Orangerie depuis plusieurs années.

Le sort de ce parc zoologique est revenu sur le devant de la scène le 13 octobre dernier lors d’un happening coup de poing des militants des associations 269 Life France et Animalise. Les membres des deux associations ont interpellé le public du parc, vêtus de costumes de bagnards et de masques de primates, en exigeant la fermeture simple et définitive du zoo.

« Le sujet est très clivant »

De fermeture, il n’en est pas encore question, même si le débat revient en conseil municipal lors du vote de la subvention versée chaque année. Mais la ville souhaiterait vivement siffler la fin de la controverse, d’autant plus à l’approche des élections municipales. La consultation pour l’avenir du parc, d'abord annoncée pour 2017puis reportée, pourrait-elle lui permettre de parvenir à ses fins ?

« Cette idée nous est venue car le sujet est très clivant et que nous avons des difficultés à dégager un consensus », explique à 20 Minutes Christel Kohler, adjointe au maire en charge de la ville en nature et la ville nourricière. C’est que le dossier traîne en longueur. La commission sur la place des animaux en ville qui discute de la situation du parc de l’Orangerie a été installée en… 2015.

Un questionnaire mis en ligne
D’où ce questionnaire qui « devrait être mis en ligne sur le site de la ville de Strasbourg et dans les médiathèques de notre réseau pendant cinq semaines », indique l’élue. Le document a été élaboré après « un temps d’échange sur le fonctionnement du zoo actuel et la rénovation de la mini-fermeentre trois associations, les amis du zoo de l’Orangerie, l’association de quartier ADIQ et Alsace Nature en collaboration avec le CNRS », précise l’adjointe. Chacune a élaboré un projet d’évolution du zoo de l’Orangerie.

Les parties prenantes étaient déjà tombées d’accord sur la nécessité de présenter des espèces locales et adaptées à la captivité. La consultation, que 20 Minutes a pu consulter en avant-première, prend la forme d’un questionnaire de neuf questions. Les citoyens doivent répondre à des questions sur le type d’animal qu’ils préfèrent voir et donner leur avis sur l’un des trois projets élaborés par les associations.

« Nous souhaitons que la consultation soit la plus large possible »
Faut-il conserver en l’état la volière des flamants roses, grues et hérons ? Quel futur pour les ibis jaunes et autres rapaces ? A chacun de faire son choix et de classer les espèces en fonction du degré de priorité des espèces concernées. La situation particulière des macaques de Tonkean, difficilement relocalisables, a été intégrée dans chaque projet. Toutefois, cette consultation citoyenne ne préjuge pas de l’avenir du parc précise l’adjointe Christel Kohler : « Nous voulons avoir l’avis des citoyens impliqués mais le projet définitif sera encore débattu et tranché ultérieurement. »

La consultation satisfait-elle les associations concernées ? « Nous voulons rester dans un concept de parc zoologique mais amélioré, indique le nouveau responsable du parc Mathieu Pichault, arrivé en avril. Le projet porté par Alsace Nature avec le CNRS diffère sensiblement de celle des Amis du zoo de l’Orangerie. « Le temps des animaux en cage est révolu, explique de son côté Stéphane Giraud, directeur d’Alsace Nature. Nous souhaitons que la consultation citoyenne soit la plus large possible ». Il reste encore du travail pour arriver à un consensus sur le sujet…

Source : https://www.20minutes.fr/strasbourg/263 ... ie-impasse
Antoine
 
Messages: 2410
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tigre en mouvement