Mulhouse : des bénévoles font la cueillette pour les okapis

Mulhouse : des bénévoles font la cueillette pour les okapis

Messagepar Philippe » Mercredi 02 Octobre 2019 7:26

Mulhouse : séance d’effeuillage pour les okapis

Afin que les deux okapis du zoo de Mulhouse puissent manger des feuilles fraîches tout l’hiver, le parc a fait appel à des bénévoles qui effeuillent à tour de bras. En remerciement, ils peuvent découvrir l’intimité de ces ongulés mythiques.

Des tas de branchages fraîchement coupés et une vingtaine de personnes qui les effeuillent en devisant tranquillement. En ce mardi matin, des petites mains bénévoles, recrutées via la page Facebook du parc zoologique et botanique de Mulhouse, travaillent pour améliorer l’alimentation hivernale de Dayo, 14 ans, et… Dayo, bientôt 2 ans, les deux mâles okapis arrivés au zoo ce printemps.

Ce jour-là, ce sont des feuilles d’érables élagués dans le parc qui sont recueillies dans des grandes poubelles avant d’êtres tassées au maximum dans des fûts en plastique. « Quand il n’y aura plus de feuilles aux arbres, on leur donnera en complément du foin de luzerne et des granulés », explique Brice Lefaux, le directeur du parc. Les okapis sont en effet follivores et ils viennent d’une région, la forêt équatoriale d’Afrique centrale, où les feuilles sont persistantes. « On fait ça pour qu’ils soient mieux, surtout pour le jeune Dayo, qui est un peu délicat, précise Brice Lefaux. C’est nécessaire, mais pas indispensable. Certains zoos ne le font pas. Et il n’est pas sûr qu’on le refera l’an prochain. »

Il est vrai que sans le recours aux bénévoles, l’équipe du parc aurait du mal à remplir les 34 bidons nécessaires pour tenir l’hiver. « Chacun contient 28 kilos de feuilles, où elles sont maintenues dans une certaine fraîcheur », précise Justine Godin, responsable du secteur des ongulés. Cinq ou six demi-journées pour « faire de la feuille » ont déjà été organisées, une autre est encore programmée ce jeudi 3 octobre 2019.

Pour les bénévoles, c’est avant tout un moment de détente. « On a du temps à donner et on fait ça pour les animaux », souligne Dominique, d’Illzach. « Ça vide l’esprit, confie Nathalie, mère au foyer d’Osenbach, venue avec une amie mulhousienne, Dorothée. Et puis, on a pu aller voir l’okapi de près, c’est vraiment un bel animal. Je reviendrai avec le fiston… »

Au plus près de l’animal

La découverte dans l’intimité de cet herbivore au look insolite est en effet la récompense du parc à ses effeuilleurs bénévoles. Première étape de la petite visite, la maison de Dayo junior, avec son coin toilettes - un lit de copeau et d’écorce - et son coin dodo avec un lit de paille. Un système de chauffage pour garder la température à 16-18°, l’okapi vient d’une contrée chaude ! Voilà pour l’intérieur.

Le petit groupe peut ensuite pénétrer dans le vaste enclos extérieur, une vraie petite forêt. Le jeune Dayo est à quelques pas du groupe, il tend les oreilles, curieux, à peine craintif. Chacun admire sa silhouette gracile, « comme une girafe en miniature ». Il s’approche et vient renifler l’appareil du photographe de L’Alsace. « L’okapi a un très bon odorat et il aime les gens qui ont des animaux chez eux, assure Justine. L’autre jour, on avait une dame qui était allée voir ses ânes avant de venir au zoo, il est resté bloqué sur elle dix minutes… »

Avec la soigneuse, le jeune Dayo est suffisamment en confiance pour la laisser s’approcher et lui gratouiller l’intérieur des oreilles. « Il adore ça », sourit Justine, qui en ressort les doigts tout noirs. « Et vous avez vu sa langue ?, poursuit-elle. Elle est immense. Il peut se lécher les fesses avec, dingue non ? » Sourires dans le groupe. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les okapis sans jamais oser le demander…

Image

Image
Source : L'Alsace.
Philippe
 
Messages: 11094
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
Tigre en mouvement