Le retour dans la nature

Taxonomie, éthologie... Voici le lieu de vos échanges animaliers !

Re: Le retour dans la nature

Messagepar okapi » Samedi 15 Mai 2010 7:11

Au vu de l'article, je ne suis pas sûr qu'il y ait un "enclos" des genettes... La bestiole a été ramassée dans une allée et élevée au parc, mais il ne semble pas y avoir une colonie de genettes à Montpellier... Ou si?
okapi
 
Messages: 12063
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Le retour dans la nature

Messagepar maxime » Mardi 19 Juillet 2011 10:31

Quelques nouvelles des rhinocéros blancs du Nord de Dvur Kralove, à Ol Pejeta :

L'adaptation des 4 animaux s'est déroulée sans problème majeur. Rapidement, les gardiens d'Ol Pejeta leur ont coupé les cornes pour minimiser les chances de braconnage. Les mâles ont été placés dans un ensemble de paddocks couvrant une superficie de 158 hectares tandis que les femelles partagent leur vaste enclos avec 5 femelles de la sous-espèce du Sud. Il y a quelques semaines, Fatu et Suni ont été mis en contact dans un petit enclos et n'ont pas tardé à s'accoupler à deux reprises, un fait particulièrement réjouissant pour les équipes de la réserve et du zoo. On saura en septembre si ces accouplements ont porté leurs fruits mais déjà, les excréments de la femelle; analysés par des experts, montrent une alternance régulière des cycles hormonaux, chose qui n'avait jamais été observée en République-Tchèque.

Source : http://zpravy.ihned.cz/cesko/c1-5233829 ... reprodukci
maxime
 
Messages: 6100
Enregistré le: Mercredi 27 Juillet 2005 16:31
Localisation: Vendée (85)

Re:

Messagepar Antoine » Dimanche 12 Février 2012 19:57

Math 63 a écrit:Pour les chevaux de Przewalski, ceux relâchés en Mongolie ont été élevé en semi-liberté en France, en Lozère plus exactement.

Voici un lien pour plus de détails : http://www.takh.org/Reintroduction/reintroduction_francais.html


Je me permets de relancer ce sujet avec l'association évoquée par Math 63 puisque j'ai pu voir le site où sont élevés les chevaux de Przewalski lors de mes vacances dans les Gorges du Tarn.

Quelques photos de l'endroit :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Des panneaux informatifs et de prévention des visiteurs de passage en l'absence d'accueil des bénévoles sur le site (en dehors de vacances) :

Image

Image

Image

Image

Et évidemment des stars des lieux (désolé pour la qualité mais vu la distance de prise de vue :? ) :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Par ailleurs, je vous recommande vivement de vous rendre sur le site dont le lien avait été donné par Math63 : http://www.takh.org/index.html

On y apprends notamment que :
- le site de Lozère s'étend sur 400 hectares où les chevaux sont en semi-liberté,
- l'association gère un autre site en Mongolie avec un groupe de 33 chevaux qui doivent être réintroduits à terme,
- le groupe de Lozère compte 34 chevaux,
- le troupeau fondateurs en Lozère (arrivé en 1993/1994) comptait 11 individus en provenance de France (Gramat, Ménagerie), d'Angleterre (Marwell) et d'Allemagne (Cologne, Sababurg, Springe, Nüremberg, Münich).

:wink:
Antoine
 
Messages: 2978
Enregistré le: Samedi 27 Janvier 2007 18:13
Localisation: POITIERS

Re: Le retour dans la nature

Messagepar Philippe » Dimanche 12 Février 2012 20:29

Merci pour ces photos Antoine. Ce site se trouve sur le causse Méjean, à quelques kilomètres des gorges de la Jonte et du belvédère des vautours.
Biofaune : l'actualité de la conservation in & ex situ : http://biofaune.canalblog.com - www.facebook.com/biofaune
Philippe
 
Messages: 11544
Enregistré le: Lundi 29 Août 2005 16:06

Re: Le retour dans la nature

Messagepar okapi » Lundi 13 Février 2012 8:17

Il ne faut surtout pas montrer ces photos aux chevaux de la Ménagerie... Je sais bien qu'il faut préserver les lignées, mais distraire une vingtaine d'hectares sur le plateau pour accueillir les individus parisiens permettrait d'offrir à ces animaux de bien meilleures conditions de vie, non?
okapi
 
Messages: 12063
Enregistré le: Lundi 02 Juin 2008 19:02

Re: Le retour dans la nature

Messagepar didier » Jeudi 06 Janvier 2022 21:03

Comment un animal né dans un zoo peut-il être réintroduit dans la nature ?
Mercredi 5 janvier 2022, une loutre géante née au Bioparc de Doué-la-Fontaine (49) s'est envolée pour l'Argentine. Une première en France pour un animal de cette espèce menacée. L'objectif est qu'Arirahna, une femelle de sept ans, soit relâchée dans son milieu naturel en compagnie d'un mâle provenant d'un zoo suédois.

Un projet qui aura mis plus de 20 ans à aboutir. Pierre Gay, président de Bioparc Conservation, explique ainsi avoir eu l'idée à la fin des années 2000, pour les 40 ans du Bioparc, de soutenir des programmes de conservation gérés par les communautés locales. De nombreux voyages et rencontres ont abouti en 2005 à la création d'un programme d'élevage en Europe pour les loutres. Il n'y avait alors que sept individus dans les zoos européens, dont un seul mâle capable de se reproduire. En parallèle, le Bioparc a finalement accueilli son premier couple de loutres géantes en 2007, qui donnera naissance à plusieurs petits, dont Arirahna en septembre 2013.

"Finalement, il y a quelques semaines, nous avons été contactés pour envoyer notre loutre femelle en Argentine. C'est la concrétisation d'un travail et d'un engagement de 20 ans, donc je suis vraiment très content !", confie l'ancien directeur du parc animalier.

Comment la loutre géante va-t-elle être réintroduite ?
Arirahna et le mâle suédois qui l'a rejoindra à Iberá, au cœur du plus grand parc naturel d’Argentine, ont été choisis par le coordinateur scientifique de l'espèce en Europe parmi toute la population de loutres géantes des zoos européens (environ 80 individus). Parmi les critères pris en compte : l'âge, la maturité, et la compatibilité génétique.

"Après une période de quarantaine effectuée à l'arrivée, Arirahna sera ensuite placée dans un enclos de pré-relâché de 800 m² avec le mâle, et dès qu'ils auront une portée, ils seront relâchés, pucés et équipés d’un émetteur radio", explique Pierre Gay. Là, au bord du lac Paraná, ils recevront quotidiennement des poissons vivants afin de mettre en pratique leurs techniques de pêche. Ils seront relâchés progressivement, et pourront retourner dans leur parc s’ils le souhaitent.
A noter qu'un premier couple de loutre géante a été réintroduit en 2019 et a eu plusieurs portées. Une bonne nouvelle pour cette espèce, considérée comme "probablement éteinte" en Argentine par l’UICN.

Totalité de l'article ici : https://www.geo.fr/environnement/commen ... ure-207773
En France , la liberté d'expression est un principe intangible, c'est sur cette base que toute personne peut librement émettre une opinion, positive ou négative, sur un sujet mais aussi sur une personne physique ou morale, une institution .
didier
 
Messages: 15551
Enregistré le: Samedi 13 Août 2005 10:28
Localisation: charenton-le-pont

Précédente

Retourner vers La faune dans le milieu naturel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tigre en mouvement